bâtiment

Après plusieurs semaines de lutte, après s’être fait expulser par la police, sur décision de « justice », du chantier qu’ils occupaient (voir l’Anticapitaliste n°354), les 25 salariés licenciés de l’entreprise MT-Bat Immeubles l’ont emporté !

 

Exemplaire ! Cela commence sur un chantier parisien, 46 avenue de Breteuil, à quelques encablures du ministère du Travail, chantier où travaillent 25 ouvriers...
Depuis le 10 juin, plus de 130 intérimaires sans-papiers occupent nuit et jour l’agence ADECCO de Montigny-le-Bretonneux. Faisant écho à leurs camarades de Randstad à Poissy et de Manpower aux Mureaux, ils réclament le droit de travailler légalement dans la dignité.
Les salariés n'ont pas été payés depuis le 1er janvier, soit trois mois et demi... Ils ont été recrutés pour la fin des travaux du Grand Stade à Bordeaux.
Article du NPA 32. La nouvelle n’a pas fait grand bruit lorsque celle-ci est parue dans La Dépêche il y a seulement 4 jours dans la Dépêche du 18 février : Jeld-Wen fe

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à bâtiment