9 avril 2015

Les manifestations appelées par la CGT, FO, la FSU et Solidaires ont réuni plusieurs dizaines de milliers de manifestantEs de la Place d’Italie aux Invalides et autant dans les manifestations dans plusieurs villes en régions notamment à Marseille, Bordeaux, Nîm
On ne change pas une politique qui perd, c’est la leçon tirée par Valls et Hollande au lendemain de la claque des élections départementales qui a vu une cinglante défaite du PS. Le Medef, lui, se sent pousser des ailes et en profite pour repasser à l’offensive.
Entretien. Au cœur de la journée de grève et de manifestations, il y a la lutte contre la loi Macron. Et au cœur de cette lutte, il y a le secteur du commerce, mobilisé dans un cadre intersyndical depuis plusieurs mois.
Malgré la claque qu’il a reçue aux élections départementales, le gouvernement a annoncé la poursuite de sa politique au profit du patronat, et dont le FN récolte les fruits.
Au soir de leur défaite électorale, Valls et Hollande n’ont laissé aucun doute, ils poursuivront la même politique au service du Medef. Au Sénat, le débat sur la loi Macron commence le 7 avril, et déjà est annoncée pour avant l’été une loi Macron II...
Au deuxième tour des élections départementales, loin de reculer, l’abstention a augmenté, en particulier dans les quartiers populaires et les cités. Moins d’un électeur sur deux est allé voter. Il y a là un désaveu cinglant de tous les grands partis.
CGT, FSU, FO et Solidaires appellent à une journée de grève et de manifestation le jeudi 9 avril.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à 9 avril 2015