Face au président des riches, soutenez le NPA !

-A +A
Politique
agir

Voici venues la fin de l’année… et la souscription annuelle du NPA.

Cette fin d’année est un (re)commencement, car si les dernières mobilisations étaient décevantes, cela ne veut pas dire que Macron aura le dernier mot. Les attaques contre les jeunes, contre le statut des cheminotEs, contre la protection sociale généreront à leur tour des résistances qui profiteront des leçons de la mobilisation commencée en septembre contre les ordonnances. Les luttes contre le racisme ou contre les licenciements n’ont pas cessé. Avec le mouvement #MeToo, on connaît même un renouveau des luttes féministes… qui ont bien souvent dans l’histoire été annonciatrices de mobilisations de masse. La lutte des classes ne s’arrête jamais. Il en est de même de notre militantisme… et des moyens, notamment financiers, qu’il nécessite.

Macron ou la volonté du choc thatchérien

L’entreprise est de taille, car nous ne sommes qu’au début du quinquennat du président « jupitérien » à la « pensée complexe ». Son arrivée au pouvoir après une folle séquence électorale a été une surprise, mais finalement assez logique lorsque l’on voit l’état de pourrissement des forces, Républicains et PS, qui ont mené les affaires de la classe dominante ces dernières années. L’essence politique et sociale du macronisme n’est pas une énigme, encore moins une révolution. Rien n’y est complexe, mystérieux ou novateur, c’est le bras armé d’une bourgeoisie qui se donne les moyens du choc thatchérien tant désiré.

Macron est le serviteur parfait de sa classe. Tout son projet est l’approfondissement et le potentiel aboutissement de la réaction néolibérale. Son objectif est une régression sociale sans précédent, avec la remise en cause de plus d’un siècle de luttes : la destruction du code du travail et du principe même de Sécurité sociale. Une régression sur le plan démocratique également, avec le retour aux sources de la Ve République : « l’État fort », qui casse les syndicats, les contestations, qui nie les droits des migrantEs.

Et si ce n’était que Macron le problème… La crise climatique s’approfondit, avec ses effets désastreux ; le Front national, malgré ses difficultés, est à un niveau inégalé et influence le discours et la politique concrète des gouvernements. Il y a urgence à en finir avec ce système, et pour cela… à avoir des moyens financiers pour le faire.

Pour jouer son rôle dans la contre-offensive, le NPA a besoin de moyens

Le NPA veut jouer un rôle dans tout cela : dans la rue, sur les lieux de vie, de travail et d’études, défendre l’unité de notre camp social, l’auto-organisation, un projet de société et une stratégie pour renverser le capitalisme. 

Hélas nous ne sommes pas riches ! Nous ne vivons que des cotisations des militantEs et des dons de nos sympathisantEs. Pas de subvention de l’État pour nous depuis 2012. Et pourtant nos besoins sont énormes : soutien financier aux luttes unitaires, presse papier et internet, réunions nationales, affiches, tracts, entretien de nos locaux… Tout cela a un coût. 

C’est pourquoi nous sollicitons toutes celles et tous ceux qui trouvent que le NPA est utile, même sans partager toutes nos orientations. Au hasard, si on a trouvé que la voix de Philippe Poutou a été utile dans l’élection présidentielle pour taper sur Fillon et Le Pen sans faire de concession au drapeau bleu-blanc-rouge et sans troquer les classes sociales contre « le peuple ». Ou si on a apprécié les appels à l’unité contre les ordonnances de Macron, sans division entre syndicats et partis. 

Nous pensons aussi, bien sûr, à toutes celles et tous ceux qui sont d’accord avec la majorité de nos propositions sans avoir actuellement la possibilité de militer au quotidien au NPA mais continuent à le faire dans un syndicat, un collectif… et à propos desquelLEs nous savons que nous nous retrouverons dans les grands événements de la lutte !

Alors soutenez-nous ! Objectif 300 000 euros pour le NPA !

 

La souscription permet une déduction fiscale des deux tiers du montant versé : Vous donnez 3 €, le parti en reçoit 3, l’État vous en reverse 2 !

Moyennant un peu de patience avant le remboursement : Vous pouvez donc multiplier votre don par 3

Don en ligne : https ://souscription.npa2009.org

Adresse pour envoyer vos chèques : Npa souscription – 2, rue Richard-Lenoir – 93100 Montreuil. Ordre pour vos chèques : Npa souscription. Limite de datation et d’envoi : Avant le 31 décembre à minuit. Si votre adresse n’est pas celle mentionnée sur le chèque : Precisez-le pour que le reçu fiscal arrive à bon port. Si deux noms apparaissent sur le chèque : Précisez à qui imputer le don

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.