SNCF

Après plus de trois mois de « bataille du rail », la direction de la SNCF passe à l’offensive sur la répression des grévistes.

À l’appel du comité de défense du triage de Villeneuve-Saint-Georges, près de 200 cheminots, syndicalistes, élus, membres du mouvement associatif et habitants de la commune se sont réunis, le 18 mai, pour la première réunion publique de ce comité.
Malgré les menaces de libéralisation du fret, les cheminots de Saintes (Charente-Maritime) ont faiblement participé  aux mouvements de grève des deux derniers mois.
La grève des cheminots, démarrée le 6 avril, se poursuit difficilement, tant les discordes entre syndicats mettent à mal la cohésion du mouvement.
Depuis 10 jours, la grève des cheminots, à l'appel de la CGT et de Sud-Rail, continue. Les AG se succèdent qui reconduisent le mouvement, chez les conducteurs et les contrôleurs, mais pas seulement puisque les cheminots qui travaillent au matériel, par exemple, s'y mettent.
À l’appel de la CGT et Sud-Rail, les cheminots ont repris un mouvement de grève pour s’opposer au démantèlement de la SNCF et aux suppressions de postes.
A l'initiative de deux syndicats de cheminots, la CGT et Sud-Rail, une grève touche le service ferroviaire.

Pour notre liste la défense du fret met le gouvernement et les institutions européennes face à leurs contradictions : prétendre défendre l’environnement tout en cassant le transport ferroviaire public. 
L’appel massif à la défense du fret met le gouvernement et les institutions européennes face à leurs contradictions : prétendre défendre l’environnement tout en cassant le transport ferroviaire public.
L'Association Tous Ensemble Pour Les Gares organise sur le territoire le plus large possible une votation populaire.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à SNCF