SNCF

Au 56ème jour de grève, Arnaud, secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de Paris Montparnasse, a reçu une convocation prétendant lui infliger une sanction du niveau minimum de la mise à pied sans exclure la révocation.

Depuis le 18 mai, les cheminotEs sont en grève. Ce fut le cas pour une durée de 48 heures (les 18 et 19 mai) à l’appel de la CGT, qui réitère sa stratégie de « grève rectangle » pour les 25 et 26 mai. SUD-Rail et FO appellent à la grève reconductible.
Au niveau national, la boite annonce 15% de grévistes. MAis la réalité semble bien supérieure au vu du grand nombre de déclarations d'intentions de grève comptabilisées.
Une mobilisation de grande ampleur se construit depuis plusieurs mois à la SNCF : après 3 ou 4 journées de grève réussies et une manifestation nationale regroupant plusieurs milliers de cheminotEs à Paris le 10 mai dernier, la situation s’accélère cette semaine...
Le 10 mai, les cheminotEs étaient plusieurs milliers dans les rues de Paris pour manifester contre la destruction de leur réglementation du travail et la loi El Khomri.
Entretien. Les cheminotEs se sont massivement mobilisés les 9 et 31 mars. Ils le seront également les 26 et 28 avril. Dans ce secteur, on parle à la fois de loi El Khomri, mais surtout de décret-socle ferroviaire.
Lundi 18 avril, la direction du Technicentre de Paris-Est (en charge des rames banlieue) voulait présenter en CHSCT une nouvelle mise en place des roulements, qui imposait le travail les week-ends pour la quasi-totalité des agents de cet atelier.
Au moment même où le gouvernement annonçait la loi El Khomri, il annonçait également un changement d’ampleur de l’organisation du travail à la SNCF d’ici le mois de juillet. 
Les organisations syndicales sont en pleine « négociation » pour nos conditions de travail qui doivent aboutir au 1er juillet 2016. C’est une conséquence directe de la réforme ferroviaire de l’été 2014, qui a conduit à deux semaines de grève. 
Le 9 mars, les cheminots se sont massivement mis en grève à l’appel des quatre organisations syndicales représentatives de la SNCF. A l’heure où nous « bouclons », avant la grande journée d’action du 31 mars, nous ne savons pas comment évoluera cette mobilisation.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à SNCF