SNCF

La situation dans les gares est de plus en plus intenable. La direction de la SNCF ayant supprimé des milliers d’emplois aux guichets ces dernières années, ceux-ci se sont retrouvés pris d’assaut au moment des départs en vacances.

Le 21 avril dernier, un train heurtait un convoi routier exceptionnel de machines agricoles au passage à niveau de la gare de Nangis (77) à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Paris.
Fin mars, le rapport commandé par la direction de la SNCF afin d’établir un budget prévisionnel jusque 2020, a été présenté au CCE.
Le 19 février, dans la plus grande discrétion, 7 sénateurs ont fait voter un amendement à la loi sur la transition énergétique qui autorise à nouveau les coupures d’eau en cas d’impayés.
Un an après la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, une nouvelle catastrophe a été évitée de peu mardi 9 décembre à Achères (Yvelines)...
Ce mois-ci, deux mises en examen de directions du secteur public, la SNCF et l’hôpital de Metz, confirment malheureusement que la politique d’austérité, menée depuis des années et accentuée encore par Hollande, conduit à des accidents graves et parfois mortels.
Samedi 11 octobre à Paris avait lieu la manifestation annuelle de l’Andeva (Association nationale de défense des victimes de l’amiante).
Aucun mouvement ne ressemble au précédent. Le temps écoulé depuis les grèves de 1995 est plus important que celui qui séparait les grèves de 1986 de celles de 1968. Et la prochaine grève ne ressemblera pas à celle-ci.
Alors que Valls organise la purge du PS, la direction de la SNCF ouvre la chasse aux syndicalistes...
La grève à la SNCF a fait la « une » de l’actualité1. Mais faire la « une » ne signifie pas bénéficier d’un traitement médiatique favorable.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à SNCF