SNCF

La grève va être très suivie, à partir de 19h mercredi soir sur le réseau SNCF. Beaucoup de trains vont être supprimés, notamment en banlieue. Sur le réseau Est par exemple, il n’y aura pratiquement plus de circulation à partir de 19h, et c’est le cas pratiquement partout.

Selon tous les indicateurs, la grève du 5 décembre sera très forte à la SNCF. La confiance et la combativité sont au rendez-vous. Reste à discuter des suites pour gagner ! 
La réussite de la grève 13 septembre à la RATP et l’appel à la grève illimitée à partir du 5 décembre ont marqué les esprits dans le milieu cheminot, et redonné confiance. 
Après le « dépôt de sac » massif contre les trains circulant avec un seul agent à bord, ce sont les cheminotEs des centres de maintenance qui donnent des sueurs froides à la direction et au gouvernement.
Édouard Philippe, Muriel Pénicaud, Jean-Baptiste Djebbari… la semaine dernière, les ministres ont défilé pour monter au créneau contre l’utilisation massive par les cheminotEs de leur droit de retrait et dénoncer une « grève illicite » à grand renfort de mauvais arguments juridique
Depuis lundi dernier, les cheminotEs de la maintenance du Technicentre Atlantique sont en grève contre, à l’origine, une attaque sur les repos, et tiennent tête à la direction. 
En désavouant publiquement les inspecteurs·trices du travail contrôlant la SNCF – alors qu’elle est supposée garantir leur indépendance face à l’employeur – et en faisant dire au Code du travail – dont elle est censée assurer le respect – ce qu’il ne dit pas sur le droit de retrait des chemin
À l’heure où nous écrivons ces lignes, le puissant débrayage des cheminotEs qui a impacté comme rarement les circulations au niveau national semble toucher à sa fin.
Lundi 14 octobre, des agents des trains Grandes Lignes et Banlieue ont déposé le sac en faisant valoir leur droit de retrait suite à 7 agressions dont 5 en un week-end.
Suite à un accident survenu sur le réseau Est le 16 octobre, les cheminotEs font valoir leur droit de retrait. Selon la CGT, un accident bien plus grave a été évité de justesse.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à SNCF