Jeunesse

Cérémonie au drapeau, Marseillaise à la pelle, privations de liberté et punitions militaires ; les premières images du SNU n’ont fait que confirmer le caractère réactionnaire et nationaliste de cette nouvelle mesure du gouvernement.

Pour la deuxième année, la plateforme Parcoursup, machine à sélectionner contre laquelle les lycéenEs s’étaient mobilisés par dizaines de milliers, est entrée en action. 
Ce 28 février, les drapeaux rouges du NPA à l’entrée de l’AGECA annonçaient la couleur : un meeting avec plus d’une centaine de jeunes venus écouter nos perspectives révolutionnaires.
Beaucoup, de bonne foi, ont donné leur voix à E. Macron au 2e tour des présidentielles en croyant faire barrage au Front national et à ses idées. En ce qui concerne les idées, visiblement, c’était un peu court.
L’Humanité a publié la semaine dernière une lettre publique à la présidence de l'Université de Paris Nanterre
La présidence de l’Université de Nanterre a interdit l'accès du campus à Victor et Mickaël, étudiants et militants à Nanterre. Pas de vacances pour la répression…
Mickaël et Victor, militants du NPA et de l'Unef, viennent de recevoir chacun un arrêté de Jean-François Balaudé, Président de l'université Paris-Nanterre, leur interdisant d'accéder aux locaux de l'université du 7 janvier au 5 février 2019.
Depuis plus de deux semaines, la jeunesse scolarisée a emboîté le pas aux Gilets jaunes et s'est aussi mêlée à la lutte contre Macron.
Depuis plus d’une dizaine de jours, entraînés par le mouvement des Gilets jaunes, les lycéenEs sont rentrés massivement dans la bataille contre la politique du gouvernement de Macron.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Jeunesse