Jeunesse

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

C’était une promesse de campagne du président Macron : instaurer un service national de plusieurs mois, obligatoire pour tous les jeunes de 18 à 25 ans.

Jeudi 25 janvier, 350 lycéenEs manifestaient à Rouen contre des fermetures de classes. La suite d’une mobilisation commencée le 19 janvier, où 200 lycéenEs de Jeanne-d’Arc manifestaient devant le rectorat.
A écouter le gouvernement, la nouvelle réforme mise en place par la ministre Vidal réglerait tous les problèmes des bacheliers : « accompagnement personnalisé », « meilleure information » des lycéens sur les différentes filières en fac, fin du tirage au sort… Et pourtant, même un journal aussi bo
Cela fait maintenant plus d'un an que les universités de Toulouse ont perdu le financement IDEX (initiative d'excellence) supposé récompenser les meilleurs projets de formation et de recherche.
Là où le bac, diplôme national certes imparfait, sanctionnait anonymement un niveau scolaire, la réforme de l’entrée à l’université va introduire des inégalités entre les bacheliers en mettant en œuvre une sélection.
Le 22 novembre, le gouvernement présentera la loi Vidal devant le Conseil des ministres. Cette loi, aussi connue comme "Plan étudiant" souhaite mettre en place les mesures qui permettront la sélection à l'entrée de l'université.
La réforme présentée par le gouvernement au début du mois, et qui sera discutée en conseil des ministres le 22 novembre, a d’ores et déjà beaucoup fait parler d’elle : entre les « fiches avenir » qui vont permettre aux lycées de donner leur avis sur les souhaits des élèves pour leur
« La réussite dans l’enseignement supérieur se prépare dès le lycée » : si on écoute le ministre de l’Éducation nationale, les lycéens sont au cœur des réformes annoncées par le gouvernement. Mais pour quoi faire ? Accompagner « chacun vers la réussite » ?
Ce lundi 30 octobre, le Premier ministre et les ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur ont présenté leur « plan étudiants » en donnant les principaux éléments des réformes concernant l’enseignement supérieur, et notamment l’accès à l’université.
Ce lundi 30 octobre, le premier ministre et les ministres de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur ont présenté leur « plan étudiants » en donnant les principaux éléments des réformes concernant l’Enseignement Supérieur, et notamment l’accès à l’université.

Pages

S'abonner à Jeunesse