Quartiers populaires

À lappel dune trentaine dorganisations, associations, collectifs, syndicats et partis politiques (dont le NPA), ainsi que de personnalités, une « chaîne humaine contre les violences policières » sera organisée le 11 mai, à l’Île-Saint-Denis (93), en so

« Le racisme n’a pas sa place dans la police républicaine. » Telle a été la réaction du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, dans la soirée du 26 avril, quelques heures après la diffusion, sur Twitter, par le journaliste Taha Bouhafs, d’une vidéo de violences policières dans laquelle
Dans la nuit du 19 au 20 avril, plusieurs quartiers populaires ont connu des nuits de révolte.
Dans la nuit du 19 au 20 avril, plusieurs quartiers populaires ont connu des nuits de révolte.
Tribune publiée sur Mediapart
Ramatoulaye, 19 ans, tazée devant son frère de 7 ans. Sofien, Yassin, Ali tabassés... Ces exemples de violences policières dans nos quartiers ont un peu émergé au sein d’un discours dominant qui renouvelle le thème des « zones de non-droit » en temps d’épidémie.
À Formanoir, résidence populaire à quelques centaines de mètres du centre de Pessac, nous sommes 5000 résidents, dans 8 tours de 18 étages et 8 bâtiments de 3 étages. Notre Cité fait tâche à Pessac, banlieue en pleine « gentrification » accélérée ! « Trop de pauvres ! ».
Le confinement n’a pas les mêmes réalités suivant les milieux sociaux et par conséquent suivant les quartiers.
Film français, 1 h 42 minutes, sorti le 20 novembre.
Primé au festival de Cannes en mai dernier, sorti au cinéma il y a près de deux mois, il était temps de parler de ce film très touchant et très puissant.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Quartiers populaires