Revue L’Anticapitaliste n°89 (juillet-août 2017)

Après avoir obtenu aux présidentielles un score bien en-deçà de ce que les sondages lui avaient longtemps prédit, le Front National n’a réuni que 2,9 millions des voix aux législatives.

L’Union européenne est aujourd’hui dans l’impasse, sa fragmentation est possible. Mais il n’est pas exclu que dans un contexte incertain, l’Allemagne, en association avec la France, fasse  un effort volontariste pour tenter d’inverser partiellement la tendance.
Contre tous les pronostics, non seulement la première ministre britannique n’a pas gagné de façon écrasante les élections législatives du 8 juin 2017, mais elle a perdu la majorité absolue dont les conservateurs disposaient au parlement…
Après le choc du Brexit, les dirigeants de l’Union européenne et de la zone euro avaient affiché des velléités d’autoréforme dans un sens supposément plus « protecteur » des salariés et des populations. Un an plus tard, ces annonces n’ont pas connu le moindre début de traduction.
Au-delà de la multiplication des attaques contre les droits des salarié-e-s, ce qui se joue à travers les ordonnances Macron est un changement complet du mode d’organisation des relations sociales, alignant la situation de la France sur celle de ses « partenaires »-concurrents européens…
Les Etats-Unis ont dénoncé l’accord de Paris sur le climat, annulé toutes les mesures qu’ils avaient décidées en application de cet accord et se sont retirés du Fonds vert pour le climat.
Fin juin 2017, deux plaintes ont été déposées contre l’Etat français et la banque BNP-Paribas pour complicité de génocide avec le régime hutu qui, entre avril et juillet 1994, a fait massacrer 800 000 Tutsis au Rwanda.
Ils s’en gargarisent, les macroniens : avec eux, c’est l’irruption de la « société civile » au parlement.  Une grande cure de jouvence de la politique…
Toute lutte d’émancipation, toute lutte révolutionnaire dans un des pays de l’Union européenne doit prendre en compte la réalité de cette entité.
Que l’Europe (au sens de l’Union européenne) soit une Europe capitaliste, cela ne prête guère à discussion. Mais il n’en résulte pas forcément que le projet européen soit directement l’émanation de la bourgeoisie et ait été impulsé à chaque moment par elle.

Pages

S'abonner à Revue L’Anticapitaliste n°89 (juillet-août 2017)