Revue L'Anticapitaliste n°62 (février 2015)

Cela fait maintenant plus de quatre ans que les processus révolutionnaires du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ont débuté, et même s’ils ne sont pas terminés, leurs objectifs initiaux (démocratie, justice sociale, et égalité) n’ont jamais paru plus éloignés.
Fin 2014, le front commun syndical a lancé en Belgique un plan d’action d’une ampleur inédite ces trente dernières années.
Yann Le Merrer, secrétaire départemental adjoint de SUD Activités postales 92, a été révoqué de la fonction publique par décision de la direction de La Poste en date du 9 janvier 2015.
Les gigantesques manifestations qui ont sillonné le pays ce jour-là, en réaction à deux attentats ignobles, peuvent laisser perplexes. Comment saisir leur portée, et les motivations, forcément diverses malgré l’apparent unanimisme, de ces millions de manifestants ?
La victoire de Syriza est un évènement extrêmement positif. Elle va  permettre de desserrer l’étau de l’austérité qui a provoqué une chute du niveau de vie de la population grecque sans guère d’exemple en-dehors de périodes de guerre.
La victoire électorale du 25 janvier 2015 soulève de grands espoirs, mais les obstacles sont redoutables et les contradictions patentes. Notre solidarité avec les travailleurs et le peuple grecs est totale.
Les prochaines semaines seront décisives en Grèce et en Europe.
La nouvelle situation politique qui vient de s’ouvrir va, dans un sens ou un autre, produire de grands changements au niveau de la gauche antilibérale comme anticapitaliste et révolutionnaire.
Le comité central puis le congrès permanent (composé des délégués au congrès de 2013) avaient été convoqués le 3 janvier 2015 pour adopter les listes de candidats et le programme de Syriza en vue de l’élection du 25 janvier.

Pages

S'abonner à Revue L'Anticapitaliste n°62 (février 2015)