Hebdo Tout est à nous ! 143 (05/04/12)

L’enjeu peut paraître saugrenu : pour la fête nationale grecque du 25 mars, l’objectif du gouvernement Pasok/droite était qu’aucune manifestation n’ait lieu, après celles qui avaient rythmé la fête du 28 octobre (le « non » à Mussolini avait été transformé en « non » à la Troïka !).
À trois semaines de l’élection présidentielle, la défaite de Sarkozy est probable, mais reste incertaine, tant Hollande est incapable de donner une véritable perspective alternative à celle de la droite.
Sarkozy et Le Pen récupèrent les drames de Toulouse et Montauban à des fins électorales, rivalisant de propositions sécuritaires et xénophobes.
La pouponnière Home Saint-Vincent située à Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine) accueille des enfants en détresse. Elle est menacée de fermeture, les 80 salariéEs d’être licenciéEs, et les enfants sont en danger.
Le samedi 31 mars au matin, le Collectif Oldartu-Lutter ensemble et le Collectif citoyen contre les dettes illégitimes ont occupé une agence de la BNP, dans le cadre de la Journée européenne contre le capitalisme.
À Picon-Busserine (Marseille), l'arnaque nationale fait face à la résistance urbaine1. 
Deux cadres de La Poste se sont suicidés les 29 février et 11 mars derniers en Bretagne. Tous deux ont mis fin à leurs jours sur leur lieu de travail et ont laissé des écrits. On sait que le 2e postier a explicitement mis en cause la politique de La Poste.
Pour la dernière ligne droite de la campagne présidentielle, Sarkozy affiche sa vraie nature : antiouvrière, antisyndicaliste.
La poursuite du tout-pétrole pousse les compagnies à forer dans des endroits difficiles d’accès. La fuite de gaz naturel de la plateforme Elgin-Franklin depuis le 25 mars est un exemple des problèmes parfois très graves que cela peut poser. 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Hebdo Tout est à nous ! 143 (05/04/12)