Hebdo L’Anticapitaliste - 491 (03/10/2019)

Éditions Lux, 540 pages, 23 euros.

Film d’animation français, 1 h 21 min, sorti le 4 septembre.
En CD et vinyle.
En écoute sur France Musique (1).
Dans l’après-midi du 26 septembre, les urgentistes en lutte se rassemblaient devant l’Agence régionale de santé (ARS) de Dijon.
Suite au congrès d’unification entre Alternative libertaire (AL) et la Coordination des groupes anarchistes (CGA), qui a décidé de créer une nouvelle organisation, l’Union communiste libertaire (UCL), cette dernière a lancé un round de rencontres avec une série d’organisations politiques et d
La direction de notre organisation se revoyait pour la première fois depuis l’université d’été où, de l’avis général, la tonalité combative du meeting devait nous indiquer en partie la marche à suivre pour la rentrée.
«L’idée est de ne pas faire de vague et de sacrifier les naufragés dans la tempête ! » Christine Renon, directrice de l’école maternelle Mehul de Pantin, est l’une de ces sacrifiéEs, qui s’est suicidée le 21 septembre dans son établissement.
▸ Des moyens pour un accueil digne et non pour la répression ;▸ La régularisation de toutes et tous les sans-papiers ;▸ La fin des expulsions ;▸ La fermeture des centres de rétention administrative (CRA) ;
Les quartiers populaires sont un terrain d’expérimentation quotidienne de la violence d’État. C’est une violence ciblée, dans des quartiers situés loin des centres urbains ou menacés de disparition au cœur des villes, comme à Marseille.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Hebdo L’Anticapitaliste - 491 (03/10/2019)