Hebdo L’Anticapitaliste - 420 (08/03/2018)

Avec la publication du rapport Spinetta sur le transport ferroviaire, le gouvernement Macron lance une offensive visant frontalement les cheminotEs.

Il faut tout faire pour que la marche des solidarités du 17 mars soit un succès.
À la veille de mai 1968, les femmes ont gagné des droits juridiques, mais elles sont loin de l’égalité, bien que leur rôle et leur place dans l’économie et la société se soient largement modifiés. 
Le gouvernement a décidé de frapper vite, et de frapper fort, sur la SNCF, ses salariéEs, mais aussi ses usagerEs. Et il se livre à une véritable opération de diversion en faisant croire que le problème de la SNCF, ce serait le statut des cheminotEs.
Dimanche 11 mars, c’est-à-dire au deuxième et dernier jour du congrès qui se tiendra à Lille, la présidente du FN annoncera le nouveau nom qu’elle souhaite donner à son parti. Son contenu est jusqu’ici ignoré de tout le monde.
Le 27 février, la justice a eu la main lourde : sept militantEs de Greenpeace ont été condamnés à cinq mois  de prison avec sursis, et deux à deux mois ferme.
Le contrôle de leur corps par les femmes passe, entre autres, par le contrôle de leur santé : avortement, contraception et maternité en premier lieu. Or depuis plusieurs années la santé est victime de coupes budgétaires massives.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Hebdo L’Anticapitaliste - 420 (08/03/2018)