Hebdo L’Anticapitaliste - 323 (11/02/2016)

Alors que par dizaines de milliers, les habitantEs d’Alep et de sa région fuient les bombardements de l’aviation russe et l’offensive de l’armée syrienne pour tenter vainement de trouver un asile d’urgence en Turquie, que les naufrages en Méditerranée et dans la mer Égée font chaque jour de n
Ce samedi 6 février à Rennes, nous avons montré une nouvelle fois que la mobilisation contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et le soutien sans faille aux habitantEs de la ZAD ne faiblissait pas !
Lundi 1er février, la salle était comble dans la mairie de Gérardmer : 135 personnes venues écouter Olivier Besancenot et échanger avec lui.
Depuis plusieurs semaines, un cadre regroupant enseignantEs, personnels et étudiantEs de l’université a été mis en place pour discuter, s’organiser et lutter contre l’état d’urgence et toutes ses conséquences.
Où s’arrêtera l’État d’Israël ? Et surtout, qui osera l’arrêter ?
C’est l’appel lancé en novembre 2015 pour un collectif contre la guerre et l’état d’urgence de Lille et d’ailleurs soutenu par des organisations associatives, syndicales et politique. Une rencontre a eu lieu samedi 6 février à la bourse du travail : salle comble.
Une première réunion s’est tenue le 26 janvier avec la LDH, la FCPE, le PG, le NPA, et d’autres associations de moindre force.
Lors des deux dernières semaines de janvier avaient lieu la Quinzaine des migrants organisée par RESF 65 à laquelle ont participé des centaines de personnes sur le département. Elle se concluait le samedi 30 janvier.
Dès le samedi 12 décembre, les organisations Solidaires, CNT, NPA, AL, FA divers collectifs (indignés, euro Palestine…) et individus, se sont rassemblés devant la préfecture du Gard regroupés autour d’un texte du collectif local Raage (AL, CNT, NPA et FA).

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Hebdo L’Anticapitaliste - 323 (11/02/2016)