Hebdo L'Anticapitaliste - 253 (31/07/2014)

De Joseph Boyden. Le Livre de Poche, 2008, 7,60 euros
De Maurice Rajsfus. Le Cherche-Midi, 2014, 19,50 euros
L’historien Michel Anthony (1) recense près de 200 films de fiction consacrés à la « Grande guerre ». Dans cette énorme production, dominent les films que l’on peut qualifier d’humanistes et de pacifistes, qui dénoncent les horreurs et l’absurdité de la guerre...
Le 28 juin 1919, le traité de Versailles est signé, complété par d’autres traités de moindre importance. Les impérialismes vainqueurs imposaient les conditions de paix à l’Allemagne et ses alliés.
Le 7 novembre 1917, en Russie , la poursuite de la guerre aboutit à la chute du régime honni des tsars. Des conseils ouvriers dirigés par une force politique nouvelle, le Parti communiste, prennent le pouvoir, dans des conditions très difficiles.
À l’été 1914, le nombre de travailleurs est réduit de moitié, puis l’industrie est reconvertie en industrie de guerre grâce à une intervention massive de l’État...
Les fusillés pour l’exemple« Pour maintenir l’esprit d’obéissance et la discipline parmi les troupes, une première impression de terreur est indispensable » Général Pétain en 1915.
Contrairement aux idées reçues, les femmes ne sont pas entrées sur le marché du travail quand les hommes sont partis au front...
En 1912, l’État français crée une armée noire pour augmenter les effectifs en vue de la guerre qui vient et conjoncturellement pour la conquête du Maroc. Dès août 1914, ces régiments participent aux combats.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Hebdo L'Anticapitaliste - 253 (31/07/2014)