Metz, 9 février

Politique
actualité

Il y a avait environ 2000 personnes, une première depuis fin décembre puisqu'il y avait eu depuis surtout des manifestations régionales. L'ambiance était bonne, la détermination très nette malgré la lassitude.

Pour la première fois, la manifestation était déclarée à la préfecture et les UD CFGT et FO appelaient à manifester. Il y avait des cortèges étudiants, du Front social, regroupant des salariés de différentes entreprises.

Après le parcours officiel, tout le monde s'est engouffré dans la gare, direction un centre commercial récent qui a fermé ses porte et la une bonne partie est reparti de l'autre côté de la ville à la préfecture.

À la préfecture, des affrontements ont eu lieu. La répression a été violente et il y a eu plusieurs blessés.

La semaine prochaine il n'y aurait pas de manif mais une "reprise" des ronds points

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.