Besançon, 26/01

Politique
actualité

Au moins 1500 personnes ont manifesté samedi à Besançon. Cela ne diminue pas.

Le lieu de rassemblement, place centrale de la ville, était quadrillé par les CRS qui se sont effacés au départ du cortège après avoir fouillé des manifestant.e.s par ci, par là.

Long parcours et schéma quasi rituel avec passage sous la citadelle, pétards et fumigènes.

Les slogans sont les mêmes.

Toutes les tendances de gauche et révolutionnaires (marxistes et libertaires) ainsi que les syndicats sont présentes avec ou sans badges. Il s'agit d'individus pour la gauche et de groupes pour les révolutionnaires. Toujours très bien tolérés.

Globalement cortège bien sage mais toujours la même détermination et la même colère parmi les gilets jaunes. Discussions très faciles et très fraternelles.

A la fin on est passé devant le commissariat central. Il y avait une présence provoquante de flics. Pas de confrontation. Un peu plus tard une équipe isolée de la BAC s'est faite prendre à partie. Ils ont détalés -mais les flics ont grenadé. Le cortège s'est reformé et a fait le tour de la ville une nouvelle fois bien après la nuit tombée.

On a l'impression que cela pourrait durer comme ça pendant des semaines.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.