St Nazaire

Politique
actualité

Comme dans tout le pays, la révolte des Gillets Jaunes s'est renforcée sur la région de St Nazaire. Occupation de ronds points au pont, à Donges, Pontchateau, ... Les actions de blocages aux Chantiers, à la raffinerie ont associées GJ, syndicalistes....

Le 1 décembre un appel de l'UL CGT a été rejoint par le mouvement GJ. Nous avons été 600 sous la pluie incessante. Des débrayages aux CA on vu sortir y compris des salarié-es des boites sous-traitantes. Le 14, ils ont été rejoint par les lycéen-nes sur le quai, bloquant un chargement.

Les IX actes du mouvement ont été conséquents et pacifiques, sauf le 5 janvier. Une 50aine de femmes GJ ont fait leur manif festive le dimanche 11. Le 8 /12, GJ et manif climat se sont rejoints.

Si différents groupes sont organisés autour de Saint-Nazaire (Donges, St Brévin, Pontchâteau..) avec des différents "idéologiques" forts, le mouvement est maintenant fortement autoorganisé grace à la Maison du Peuple : c'est un local ex assedic, ex sous préfecture qui est occupé depuis le 24 novembre (audience d'expulsion le 16/01) Son nom fait référence à la MDP qui regroupait syndicats, assoc et théatre, jusqu'à ce que le maire en face un centre commercial. De là s'organisent la coordination des ronds points, les AG quotidiennes à 18h, les groupes de réflexion, de travail (thèmes revendicatifs, salaires, richesse, services publiques -hopital, école,.., transition énergétique, égalité homme /femme, répression*) et le goûter du dimanche à 16h. Et certains soir, les conférences gesticulées et autre théatre. Les échanges avec toute la France vont se formaliser la semaine prochaine à Commercy.

Cette richesse autour de la Maison du Peuple est du aux militant-es de tout age et tout origine sociale et de pensée. Si le 3 élus du FN ont tentés de participer au début, les antifa les ont dénoncés. Ils ne sont pas rentrés à la MdP. Et dès le départ, dans un "appel de Saint-Nazaire" les revendications sociales de la MDP ont été clairement posées (voir doc joint). Mais/ car quelques militant-es CGT, jeunes anars, antifa, NPA, ATTAC s'investissent et apprennent beaucoup avec tout-es les participant-es. Mais la convergence - qui est indispensable pour gagner - entre Gilets jaunes et mouvement syndical reste très très limitée pour l'instant. “Le pouvoir au peuple” est la devise de tous et toutes.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.