Rouen, 12/01

Politique
actualité

Difficile de dire le nombre exact de manifestantEs au vu du déroulé de la journée de plus en plus « chaotique », mais c’était sans doute plus gros le matin et un peu plus petit l’après-midi que la semaine dernière. Mais au moins 4000 personnes, très déterminées.

Du côté du NPA nous avions donc prévu de faire un cortège dès le matin 10h, avec autocollants et panneaux avec slogans (Liberté de manifester, A bas la répression policière, Tous et toutes ensemble, pour gagner, grève générale). Il y avait des camarades soit badgés Solidaires, soit avec chasubles ou tours de cou Solidaires. Quelques camarades CGT là aussi badgés.

Y avait une sympathie particulière sur le slogan « c’est qui les casseurs, c’est qui les voleurs »… Beaucoup moins de drapeaux BBR que certains samedis, quelques Marseillaises, des GJ avec des « Quenelles »… Toujours la présence bien sûr des autonomes qui ont tagué la ville avec le talent qui les caractérise…. A noter que toutes les vitrines de banques et les DAB avaient été « protégés » par des palissades.

Nous avons fait 2 heures de manif sans aucun problème. À 14h retour vers l’Hôtel de ville, ça s’est passé très différemment… Nous n’avons pas pu manifester de nouveau, nous avons été dispersés, gazés, nassés et deux camarades ont été blessés et ont finit l’après-midi aux urgences.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.