Lyon

Politique
actualité

La deuxième AG des gilets jaunes de Lyon a eu lieu le 7 janvier. Au moins 500 personnes, les organisateurs parlent de 700. Dans tout les cas, c'est plus que la première qui a eu lieu mi-décembre (400 personnes environ). L'Ag est organisée par la coordination des groupes de GJ de Lyon en pratique, c'est plutôt un groupe qui tente d’apparaître comme la branche “responsable” des GJ, avec un discours très modéré.

Sur la composition de l'Ag, il y a des gens issus de Nuits Debout, de divers courants de gauche radicale et une petite moitié de GJ et de personnes dont ce sont les premières expériences de mouvement (voire d'Ag). Les organisateurs ont divisé l'assemblée en commissions (Actions, Revendications, Finance, Communication, Convergences des luttes). Dans cette dernière, une quinzaine de personne qui se pose les questions de comment contacter les syndicats, les associations voire les partis politiques car « ils ont des réseaux » et cherchent à « recenser les secteurs en lutte ». Des interventions sur l'intérêt de s'adresser au travailleurs des entreprises même s'ils ne sont pas en lutte, le rappel que pendant le CPE et pendant la grève des cheminots de ce printemps, ce type d'interventions avait changé le climat dans certaines usines.

Pour la reprise de l'Ag en plénière après les commissions, le froid aidant, on a perdu la moitié du monde et la suite ressemblait à nuit debout avec des comptes rendus des commissions et des votes plus ou moins concluants.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.