Marseille

Politique
actualité

Deux réunions lundi et jeudi en centre ville (120 et 80 personnes). Organisation de diffusions de tracts en centre ville pour appeler à la manif de samedi. Ambiance incroyable de soutien aux mouvements et/ou de participation à la manif de samedi prochain. Décision de faire désormais toutes les manifs du samedi au départ du vieux port à 14h.

Sur le site de St Loup, L’occupation dure, les GT toujours motivéEs. L’info se répand petit à petit et commence à drainer pas mal de monde. Mais difficulté à s’organiser au-delà de ça et à envisager des perspectives autres que “on lâchera rien”. Présence de GJ complotiste mais pas méchant. Attente d’une arrivée en masse des gitans à Paris pour faire libérer le boxeur.

Volonté que les manifs marseillaises soient plus fortes. Ils préparent un gros staff médicale sur le secteur (400 personnes au niveau national seraient répertoriées). Pour samedi, ils préparent une mise en scène avec cerceuils représentant les personnes mortes depuis le début.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, blocages de la zone pétrochimique (la Mède, Lavéra et un autre site). 60 personnes devant la Mède, hyper motivéEs. Cette nuit autour des braseros, cette été on installera des piscines. Des GJ de Bandol, Toulon, la Ciotat, Miramas présents, et d'autres sûrement encore. Volonté de coordonner la région. Envie d’une grosse manif le 12/1 à Marseille. Un peu envieux de ce qui se passe à Paris, Bordeaux, Toulouse, Montpellier. beaucoup de remarques aussi sur tous ceux qui ne bougent pas, soutiennent mais ne trouve pas le temps, l'énergie ou l'envie de participer. Une voiture de police est venue, une deuxième, puis plus rien.
Un rdv à vitrolles.
Tout le monde va descendre à marseille samedi.

Des GJ vont rencontrer les syndicats vendredi pour une manif unitaire en commun le 25 janvier, à l’initiative de la Cgt, mais sans les partis pour ne pas « gêner » les GJ. Mais en même temps les GJ ne semblent pas le savoir, et au niveau des remarques sur les syndicats seraient plutôt contre. Sûrement en lien avec la manif de samedi dernier à Martigues qui a réunit gilets jaunes et Cgt. 1000 personnes selon la Marseillaise, plus du double selon d'autres échos. Le maire PC de Martigues soutient les gj avec le prêt d’un terrain, local aménagé avec eau et électricité. Des personnes expulsés de leur logement s’y retrouvent hébergées.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.