Tribune de Ouest-France

« Pour une Europe des travailleurs et des peuples».

Pour une Europe des travailleurs et des peuples.

De chez nous en Bretagne ou de la SBFM de Caudan où j'ai travaillé pendant 33 ans, I'UE paraît bien opaque. C'est pourtant une machine  de guerre contre les salariés, les artisans, les pàysans et les pauvres.

Cette Europe des capitalistes avec la complicité des gouvernements de gauche comme de droite n' a cherché qu'à privilégier les multinationales, la finance, la spéculation ... au détriment des salaires, de la protection sociale, des services publics.

Cette politique n'a fait qu'exploser le chômage,. la précarité et les travailleurs pauvres dans toute l'Europe.

C'est pourquoi pour combattre leur « crise », il est nécessaire de rompre avec I'UE. Mais il faut énergiquement refuser le repli national qui est un piège mortel pour les travailleurs et les classes populaires. Nous devrons compter sur nos propres luttes comme l'ont montré ces dernières années dans l'Ouest et en Bretagne : la lutte de l'hôpital de Carhaix, celle de la SBFM et dans l'agroalimentaire, ou encore contre l'aéroport de Notre-Dames-des-Landes. Nous re trouvons cette même mobilisation en Grèce, au Portugal, en. Espagne et plus récemment à Tuzla en Bosnie.

À partir de ces résistances régionales, nationales et européennes, nous pouvons construire une autre Europe porteuse d'un idéal de justice sociale, de liberté, d'égalité, de démocratie. C'est cela notre internationalisme !

. Une Europe de l'urgence sociale qui interdise les licenciements, réduise le temps de travail et en finisse avec la spéculation et le paiement d.e la dette illégitime.Une Europe des services publics de qualité, de la pêche et de l'agriculture paysanne, sans pesticide et OGM ... Une Europe de la transition écologique, de la sortie du nucléaire et des énergiesfossiles. Une Europe de la solidarité, ouverte aux peuples du reste du monde, de la démocratie, du droit à l'autodétermination, de l'égalité entre hommes et femmes. Votons pour la liste NPA et Breizhistance !

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.