La Valse des ministres ou un tour de piste pour rien...

Comme on pouvait s'y attendre, ce nouveau gouvernement n'apporte pas de grande nouveauté. La montagne a accouché d'une souris. Le gouvernement mis en place par l’ex-premier flic de France se présente comme un gouvernement de combat anti-social. Malgré la valse des Ministres, le come-back de Ségolène Royal, ou la promotion de Hamon comme représentant d’une gauche du PS qui assume complètement cette politique, ce gouvernement  va « garder le cap », poursuivre la politique d'austérité, les attaques contre les salariés et la population en particulier avec le pacte de responsabilité. La rupture d'EELV  est une rupture sans l'être puisqu'ils quittent le gouvernement sans même assumer d'être dans l'opposition.

Pour les travailleurs, les classes populaires, il n'y a que des mauvais coups à attendre de ce gouvernement de combat, un nouveau gouvernement PS-Medef qu'il faudra combattre par les mobilisations et les luttes. C'est ce que nous ferons tous ensemble le 12 avril dans la rue pour dire que nous en avons assez, « ca suffit ! ». 

Montreuil, le 2 avril 2014

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.