Chômage en hausse : il est temps de contrer cette politique

Selon les chiffres de Pôle emploi, en février, le nombre de demandeurs d’emplois de catégorie A, c'est-à-dire sans activité, a augmenté de 0,9% par rapport à janvier, soit 31 500 chômeurs de plus en un mois. Cela fait 3 347 700 demandeurs d'emploi de catégorie A, en France métropolitaine. Sur un an, le chômage augmente de 4,7%. En comptant les chômeurs ayant eu une activité réduite ce sont près de 5 millions de personnes sans emploi digne de ce nom. Et, pourtant, le 6 mars, Michel Sapin osait encore affirmer que, contre le chômage, « l'engagement de François Hollande a été respecté ».

Malheureusement cela ne fait que confirmer que la politique dictée par le MEDEF et mise en œuvre par le gouvernement ne donne de bons résultats que pour les patrons et les actionnaires. Les 30 milliards de nouveaux cadeaux promis au patronat et les 50 milliards de réduction de la dépense publique ne feront qu’aggraver la situation de millions de salariéEs, de privéEs d’emplois.

Comme vient de l’illustrer le premier tour des élections municipales, cette politique fait le lit de la droite et de l’extrême droite. Pour faire barrage à cette régression sociale, il faut que toutes ensemble, les victimes de cette politique reprennent l’offensive. Par toutes les résistances qui existent déjà, en prenant le chemin de la lutte, de la grève, des manifestations de rue.

Toutes et tous construisons la marche nationale du 12 avril, à Paris, étape décisive dans la mobilisation contre le gouvernement et son pacte de responsabilité, contre la droite et l’extrême droite.

Montreuil, le 26 mars 2014

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.