Procès du Parti de Gauche contre Marine Le Pen

Lors de la campagne électorale législative à Hénin-Beaumont en mai 2012, de faux tracts appelant à voter Jean-Luc Mélenchon ont été distribués par des militants d’extrême droite. Par leur contenu, ces faux tracts cherchaient à le déconsidérer. Marine Le Pen a assumé publiquement la manœuvre à la télévision. Jeudi 6 février aura lieu le procès fait à Mme Le Pen pour l’usage de ces faux tracts. Au travers de ce procès, il s’agit de faire condamner des pratiques frauduleuses pour disqualifier un adversaire politique, manœuvres dont l'extrême droite est coutumière et qui rendent impossible la sincérité des scrutins et conduisent à renforcer le discrédit du politique dont se nourrit l’extrême droite. Contre de telles pratiques, le NPA est solidaire de la démarche engagée par le Parti de gauche. D’autant plus que, dans le contexte actuel, avec la « manif pour tous », le « jour de colère » et la « journée du retrait », le mouvement social doit être uni contre l’extrême droite

Montreuil, 5 février 2014

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.