Non à l'intervention militaire française en Centrafrique

-A +A

Après le Mali, Hollande lance une nouvelle croisade guerrière en Afrique, au bénéfice des grandes entreprises françaises. Comme le dit Survie "La France fait partie du problème, pas de la solution" !

Françafrique : "Rappeler le passif de la France en matière d’ingérence forcenée, et la responsabilité qu’elle porte dans la situation actuelle"

Entretien. Nous avons rencontré Raphaël Granvaud, militant de l’association Survie, et auteur de Que fait l’armée française en Afrique (Agone, 2009) et Areva en Afrique, une face cachée du nucléaire (Agone, 2012).

Tract Hebdo - 10/12/2013 - Non à l’intervention française en République centrafricaine !

Après l’opération militaire au Mali, Hollande vient donc d’engager l’armée française dans sa deuxième intervention en Afrique en un an : 1600 soldats français sont envoyés renforcer les 400 déjà présents sur place qui gardent en permanence l’aéroport de Bangui et quelques sites français dont celu

Non à l'intervention militaire française en Centrafrique

L'intervention militaire française en Centrafrique a commencé. Le Conseil de sécurité des  Nations unies a donné à cette opération de police internationale une prétendue légitimité en invoquant, cette fois encore, des raisons humanitaires. L'intervention aurait pour but de «restaurer l'ordre constitutionnel» et de «préparer le terrain à de futures élections » mais surtout et dans l'immédiat assurer le «désarmement, le cantonnement et démantèlement des groupes armés».

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.