Arrêt immédiat du chantier de Bure et départ de l'ANDRA

-A +A
Écologie
actualité

Comme vient de le révéler un cabinet scientifique indépendant devant le CLIS de Bure,  L'ANDRA a menti effrontément à toute la population. La preuve est faite : il existe bien une très importante ressource géothermique exploitable à la verticale de Bure.

Or, depuis des années, l'ANDRA nous jure le contraire ! Car évidemment, il n'est pas très moral d'enfouir des ordures radioactives là où nos descendants ou nous-mêmes pourrions avoir le besoin ou l'idée d'exploiter une ressource énergétique considérable et inépuisable.

L'ANDRA a triché dans ses rapports, a caché des éléments importants sans aucun scrupule, la seule chose qui compte à ses yeux étant de finir sa sinistre besogne aux conséquences irréversibles.

Une question se pose : sur quoi d'autre l'ANDRA nous ment-elle ? Sur la sûreté géologique du site ? Sur les risques d'incendie ?

L'urgence est là : retirer aux tricheurs toute mainmise sur un sujet aussi important que la gestion des déchets nucléaires et leur danger pour le présent, l'avenir proche et le devenir des générations futures. Une seule solution donc : la retraite anticipée de l'ANDRA et donc l'arrêt immédiat de Bure.

Le NPA apporte son soutien et sa participation à toutes les manifestations et actions, pour obtenir l'abandon de cette supercherie pseudo-scientifique.

Montreuil, le 7 novembre 2013

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.