CPN : une rentrée à l’offensive

L’université d’été est déjà loin. La rentrée, ses difficultés et problèmes, la question des retraites, les feuilles d’impôts et le climat politique délétère entretenu par la droite et le FN avec la complicité des médias, un gouvernement aux abois, ont rapidement capté les énergies et préoccupations. C’est dans ce contexte difficile que s’est tenu notre Conseil politique national.
Celui-ci avait trois points principaux à son ordre du jour : la situation en France et la bataille des retraites, la lutte contre la montée des idées réactionnaires et l’extrême droite, la situation en Syrie et les manœuvres impérialistes. Sans oublier la campagne financière...

L’affrontement avec le gouvernement
Pour le monde du travail, alors que la crise continue son œuvre dévastatrice, que Marine Le Pen dans l’ombre de l’UMP tente de dévoyer le mécontentement populaire, la bataille pour le retrait du projet du gouvernement contre les retraites est au centre des préoccupations. « À tous les niveaux, dans les entreprises et les lieux publics, dans les syndicats et les cadres unitaires le débat doit avoir lieu, sur la nécessité du rapport de forces et de l’affrontement au gouvernement, sur les moyens à utiliser pour gagner » dit la résolution majoritaire. Les points de vue convergent pour l’essentiel sur cette question, les divergences se concentrant sur l’appréciation de la crise que connaît le Front de gauche face aux municipales et la nécessaire démarche pour l’opposition de gauche au gouvernement  défendue par la majorité du CPN.

Visible et tourné vers l’extérieur
L’enjeu de ce CPN était de réussir à créer les conditions pour que la résolution sur la campagne financière votée à une très large majorité à l’issue de la Conférence nationale de juillet puisse mobiliser l’ensemble de nos camarades par-delà les désaccords. De fait, certes à travers des tensions, un large consensus s’est dégagé pour permettre « la présence politique du NPA dans les échéances municipales et européennes de 2014. Débattre avec notre milieu, les militants politiques, syndicaux, associatifs que nous côtoyons dans les mobilisations, organiser des réunions publiques, aller dans les quartiers populaires pour convaincre de la nécessité de listes anticapitalistes contre le gouvernement, la droite et l’extrême droite, ce sont autant d’occasions de faire connaître et de défendre nos propositions politiques, de faire une campagne politique, mener des discussions en profondeur… ». En un mot, être offensifs !

Ne pas laisser le terrain à l’extrême droite
La discussion sur la montée de l’extrême droite qui préoccupe très fortement sur nos lieux de travail, dans nos syndicats, a été introduite sur la base d’un projet de résolution. Différentes appréciations demeurent sur la nature du FN ou les priorités face aux menaces qu’il représente. Ainsi, la résolution dans sa totalité n’a pas obtenu une aussi large majorité que sa conclusion, votée à part comme motion sur la « place et le rôle » du NPA dans ce combat, nos tâches pour contrer la montée du FN. Élaborée à travers un travail collectif, cette motion a été votée à la quasi-unanimité.

Solidarité internationaliste
Un très large accord s’est aussi dégagé sur la question de la Syrie. Comme il est écrit dans la résolution, « Le peuple syrien insurgé se trouve face à trois forces contre-révolutionnaires : celle du régime et de ses soutiens, celle des impérialistes occidentaux, celle des islamistes radicaux » et notre solidarité ne saurait se concentrer sur la seule dénonciation de notre impérialisme. C’est sur ce point qu’a porté l’essentiel du débat, dénoncer les menaces d’intervention et toutes les manœuvres impérialistes tout autant que la dictature sanguinaire d’Assad, pas la moindre complicité avec les soutiens de la dictature, ainsi que sur l’appréciation du processus de révolution démocratique.

La relance du NPA
Nous avons aussi discuté de notre politique de formation qu’il convient de développer plus largement. En cette période de recul du mouvement ouvrier, le travail de formation à tous les niveaux de notre organisation, de réappropriation des idées du marxisme, d’élaboration face aux évolutions accélérées du monde, sont une de nos préoccupations constantes.
Enfin, le CPN s’est saisi de la préparation de la réunion nationale des comités qui aura lieu en décembre. Ce sera une étape importante dans le travail de relance et de ­redéploiement du NPA.
Yvan Lemaitre

La campagne financière, c’est maintenant !

Le CPN a discuté de la campagne financière qui en est à ses premiers pas, après un départ médiatique en pleine période estivale. Il nous faut passer la vitesse supérieure, avec un premier objectif de 200 000 euros pour la fin octobre. Dès maintenant réaliser l’équivalent de notre souscription habituelle.
Dans les discussions qui se sont déroulées durant ce CPN, bon nombre de camarades ont mis en parallèle cette campagne financière et celle qui a permis de récolter plus de 500 parrainages pour la candidature de PhiLippe Poutou : un effort collectif de même ampleur mais en direction d’un milieu qui nous est bien plus familier, nos proches, nos collègues de travail, amisE de quartier, militantEs de nos syndicats ou associations... Toutes celles et ceux qui, même s’ils ne partagent pas toutes nos idées, sympathisent avec notre combat ou pensent que notre présence est indispensable dans le débat public.
Cette campagne financière vise bien au delà de notre souscription habituelle. Ce n’est pas de 1  000 dons dont nous avons besoin mais de plus de 10 000. Pour un NPA dorénavant dépourvu du financement de l’État, dans une période où les attaques pleuvent, avec des échéances sociales, politiques, électorales où il est indispensable que les anticapitalistes se fassent entendre.
Quelques comités ont commencé la double activité de recontacter les sympathisantEs NPA, des membres fondateurs, des camarades perdus de vue, faisant de la campagne financière une campagne politique.
Tous ensemble, sympathisantEs, militantEs, amiEs, aidez-nous, dès aujourd’hui, à bien démarrer cette campagne pour convaincre et parvenir à arracher ce million, qui nous permettra en 2014 d’être de tous les combats.
Pour plus d’informations, pour nous aider : http://npa2009.org/souscription 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.