Virgin : les salariés restent mobilisés

-A +A
Entreprises
actualité

Le 30 avril a eu lieu une nouvelle journée de mobilisation : 200 personnes se sont retrouvés devant les grilles du siège du groupe Lagardère, actionnaire historique. Le nombre de salariéEs était moindre que le 29 janvier mais la mobilisation a rassemblé les plus déterminés. L’auto-organisation dont fait preuve le personnel d’Avignon, de Marseille et de Rouen est également un point à souligner.
Le 13 mai dernier, la direction et l’administrateur judiciaire ont organisé une opération de déstockage géant afin de « sécuriser la trésorerie et financer le plan social ». Estimant qu’une telle opération constituait une dislocation de l’outil de travail, Sud a été le seul syndicat à dénoncer un tel choix. Le personnel des magasins a donc vécu trois jours d’horreur face à des clients déchaînés et avides de marchandises bradées, la plupart du temps revendues sur internet… Le 16 mai, lors d’une table ronde organisée au ministère du Travail et à défaut de sauver un maximum d’emplois, l’État concède des moyens importants en terme de reclassement et l’administrateur doit financer le PSE à hauteur de 5 millions d’euros dont un million arraché à Butler, l’actionnaire principal.

Nouveau coup de massue
Le 17 mai, Rougier et Plé, seul repreneur global, retire son offre faute d’accord avec les bailleurs. Seules subsistent celles de dernière minute faites par l’enseigne Cultura et le Groupe Vivarte (habillement) sur quelques magasins. Concernant le magasin de Marseille, un projet de reprise par le personnel prend forme avec le soutien de la CGT Fralib et de la Communauté d’agglomération.
Les salariéEs n’entendent pas subir sans broncher le plan social qui se profile : rendez-vous est donné par l’intersyndicale le mercredi 22 mai pour la réunion du Comité d’entreprise, et le lendemain devant le Virgin des Champs-Elysées pour une action en direction des actionnaires puis devant le Tribunal de commerce qui statuera sur les offres de reprise.
Des liens ont également été noués avec les personnels d’autres enseignes culturelles car d’autres batailles se profilent : fermeture de librairies Chapitre, introduction en Bourse de la Fnac…

Correspondants