Le métèque nous a quitté

Avec sa gueule de métèque, Georges Moustaki nous a quitté en toute liberté. 

Artiste engagé dés 68, il avait apporté son soutien à la candidature d’Alain Krivine en 1974 jusqu’à celui, spontané, à Philippe Poutou. Georges Moustaki encourageait la création de jeunes artistes auto-produits et indépendants, donnant une fois de plus au mot « liberté » ses plus belles lettres.

Nous continuerons à chanter « sans la nommer » une rare chanson française à la gloire de la révolution permanente, « ma liberté » « le temps de vivre » et toutes ses chansons évoquant les valeurs que nous défendons au quotidien.

Salut Georges, nous ne t’oublierons pas !

Montreuil, le 23 mai 2013

Réécoutez "Sans la nommer" :  http://npa2009.org/npa-tv/all/all/37294

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.