Cahuzac la main dans le sac : crise majeure de la V° République

Cahuzac est obligé d’avouer devant les juges qu’il a fraudé, qu’il a menti à tout le monde. Il l’a fait avec une assurance, une arrogance sans nom. Lui, le héraut de la lutte contre la fraude fiscale, le donneur de leçon de la rigueur, qui a prôné pour les autres l’austérité, planquait son argent comme n’importe quel margoulin.

Qui peut croire que personne n’était au courant ? Qui peut croire qu’il a pu mentir et tromper tout le monde. L’affaire Cahuzac c’est la crise d’un régime où argent et pouvoir ne font qu’un. Hollande doit rendre des comptes à tout le pays. Il doit dire comment un tel personnage s’est retrouvé en situation de pouvoir.

C’est le symbole de la crise de régime de la V° République. Pour empêcher ces voyous d’opérer, il est temps d’imposer l’interdiction du cumul des mandats, la limitation des revenus, le contrôle direct et la révocabilité des élus par la population.

Montreuil, le 2 avril 2013

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.