livres

Frémeaux et associés, 2017, 23 euros. 

Sur la pochette, un portrait noir et blanc de Prévert vieillissant, la clope au bec comme sur presque toutes les photos, avec en arrière-plan le Paname populaire si cher à l’artiste et indissociable de son œuvre.

En matière de pensée libertaire (adjectif servant aujourd’hui d’adjuvant de saveur à n’importe quoi, même à l’extrême droite), C. Ferrer s’y connaît mieux que d’autres, et largement.
Dans Le Dépaysement, Voyages en France,  Jean-Christophe Bailly prend le temps de visiter l’Hexagone, incitant le lecteur à mettre ses pas, sans tarder, dans ceux de ce formidable voyageur et fin observateur.

Le livre de Chris Harman se veut une réponse au poème de Brecht, et l’on peut dire que l’objectif est atteint. Une histoire populaire de l’humanité, de l’âge de pierre au nouveau millénaire vient d’être publiée en français, plus de dix ans après sa sortie en Grande-Bretagne.
Notre camarade Michel Lequenne vient de sortir un nouveau livre, Grandes Dames des lettres. Il s’agit de présenter l’apport féminin à la litterature de l’antiquité au xviiie siècle. Un second tome abordera la période suivante. La démarche de l’auteur est radicalement féministe.
Pierre Le Ménahès, ouvrier syndicaliste, publie un livre dans lequel il revient sur son face-à-face télévisé avec Sarkozy, et sur la lutte exemplaire qu’il a menée avec ses collègues de la SBFM.
S’inspirant d’une proposition similaire avancée voici plus de 30 ans par le collectif écologiste Adret (Travailler deux heures par jour, Le Seuil, 1977), le collectif altermondialiste basque Bizi !
«Il doit exister deux Amériques : l’une qui libère le captif, et l’autre qui enlève sa nouvelle liberté à l’ancien captif avant de lui chercher querelle sans le moindre fondement ; puis elle le tue pour s’emparer de ses terres. » Il y eut sans doute aussi deux Mark Twain (1835-1910), « le pè
Vendredi 14 octobre à 18h30, la Brèche organise une rencontre avec le collectif angles morts autour du livre Vengeance d’État. Cette chronique judiciaire des révoltés de Villiers-le-Bel apporte des clés de lectures politiques d’une justice de classe renforcée par l’origine ethnique.

Pages

S'abonner à livres