livres

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

De Louise Bryant. Éditions Libertalia, traduit de l’anglais (USA) par José Chatroussat (2017), 372 pages, 10 euros. 

Ce livre est bienvenu à l’heure où on nous abreuve de pseudo concepts tels que « l’identité nationale », et où certains souhaiteraient voir l’histoire de notre pays enseignée comme un « récit national ».
De Samuel Farber. Éditions Syllepse, Paris, 2017, 180 pages, 18 euros. Concis et argumenté, cet ouvrage est bienvenu à l’occasion du 50e anniversaire de l’assassinat du guérillero révolutionnaire.
De Cosey. Sur une idée de François Matille, Futuropolis, 102 pages, 20 euros. 
Digobar Éditions, 128 pages, 15 euros. On en entend beaucoup moins parler dans les médias, et pourtant le drame vécu par des centaines de milliers de migrantEs est toujours bien réel. 
De Tariq Ali, Sabine Wespieser éditeur, 488 pages, 25 euros. 
De Jean-Jacques Marie. Seuil, 2017, 384 pages, 21 euros. 
Jean-Luc Einaudi, la Bataille de Paris. 17 octobre 1961, Le Seuil, 1991 (réédition en poche en 2001, postface inédite de l’auteur). Fabrice Riceputi, la Bataille d’Einaudi, Le Passager clandestin, 2015, 15 euros.
Après La Petite Communiste qui ne souriait jamais, Lola Lafon revient avec un livre sur l’affaire « Patricia Hearst » qui a secoué les Etats-Unis dans les années 70.
De Vivian Petit. Préface de Julien Salingue, éditions Scribest, 120 p., 11,50 euros. Le livre de Vivian parle de Gaza, de la Palestine, de la solidarité : trois bonnes raisons de le lire.

Pages

S'abonner à livres