La Poste

 
Après plus de 3 mois de paralysie très importante due à la crise du Covid-19, l’heure est à la reprise de l’activité à la Poste de Boulogne-Billancourt, le plus gros bureau de distribution du courrier des Hauts-de-Seine.
 
Rien n’a entamé la détermination des 150 grévistes et de leurs familles, malgré les paies à 0 euro une nouvelle fois en juillet et août. 
Vendredi 20 juillet au matin, le député LREM de la circonscription de Boulogne, Gabriel Attal, a effectué une lamentable opération de communication.
Après plus de 100 jours de grève, le point sur la grève des postierEs des Hauts-de-Seine (92).
De nombreuses mobilisations sont en cours à La Poste.
Les deux verdicts sont tombés à quelques jours d’intervalle : La Poste vient d’être condamnée, à deux reprises, pour des faits de harcèlement. Des décisions à saluer, qui confirment ce que dénoncent depuis de longues années les salariéEs et les syndicalistes de La Poste : des conditions de travai
Après 132 jours de grève, un protocole d’accord concernant le conflit des postierEs a été signé jeudi 17 mai avec l’approbation du collectif des grévistes.
La grève a commencé le 9 janvier, au bureau Crimée, les facteurEs refusant la réorganisation imposée par la direction de La Poste. 
La grève dans le 92 continue, encore plus confiante.
La grève se poursuit chez les postières et postiers du 92 depuis le 26 mars contre le licenciement de Gaël, contre les réorganisations et contre la précarité.
Les postierEs de Gironde sont en grève depuis le 12 mars contre une réorganisation qui signifie une grave détérioration de leurs conditions de travail et de vie.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à La Poste