La Poste

Les facteurs et factrices ont gagné. Ils ont obligé la direction de la poste à signer un accord proche de leurs revendications initiales.

Depuis le 24 mars, les personnels de la poste de Bédarieux sont en grève pour s’opposer aux effets dans leurs bureaux de la privatisation de la poste qui se traduit par une forte dégradation de leurs conditions de travail et du service public.
Fin novembre 2009, quelques dizaines de postiers déployaient une banderolle contre la privatisation de la Poste, conséquence du changement de statut, du haut de l'Arc de Triomphe.
En dépit de la température ambiante, la semaine a été chaude pour les facteurs de plusieurs arrondissements de Paris et notamment à Paris 15e. Ils sont confrontés à des réorganisations supprimant environ 10 % des effectifs.
Le vote final sur le changement de statutde La Poste devait avoir lieu à l’Assemblée nationale mardi 12 janvier. Ce service public devient une société anonyme qui pourra avoir maintenant sans entraves le même comportement que n’importe quelle entreprise de droit privé.
La volonté de démanteler et de privatiser le service public des PTT ne date pas d’hier. Cette offensive a été menée par la droite, mais aussi par la gauche sociale libérale. Des générations de militants et d’équipes syndicales se sont mobilisées contre ces projets.
Le résultat de la consultation nationale a bousculé toutes les prévisions. Peux-tu nous dire ce que tu retiens de cet événement ? Quelle est son originalité et quel est son impact ?
Après les sénateurs, les députés viennent de voter le changement de statut de la Poste, à compter du 1er mars 2010.
Le vote définitif des deux assemblées doit intervenir le 12 janvier.
PARIS, 16 déc 2009 (AFP) - Le leader du NPA, Olivier Besancenot, hospitalisé pour une fracture au doigt, a raconté mercredi à l'AFP son interpellation "musclée" la veille lors d'une manifestation devant l'Assemblée nationale, et précisé qu'il envisageait "sérieusement" de porter plainte.
Une soixantaine de militant-e-s de SUD avec Olivier Besancenot et Annick Coupé, secretaire de l'Union syndicale Solidaires ont organisé une manifestation symbolique contre la privatisation de la Poste devant le Parlement qui était en train de discuter du changement de statut.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à La Poste