La Poste

La grève a commencé le 9 janvier, au bureau Crimée, les facteurEs refusant la réorganisation imposée par la direction de La Poste. 

La logique du profit régit totalement La Poste, avec des conséquences dévastatrices pour les travailleurEs de cette entreprise. Depuis 2012, il y a eu 28 suicides de collègues. Au moins 9 sont directement liés aux conditions de travail au sein du groupe... 
Contre la répression, pour le service public postal, ces prochains jours sont marqués par la mobilisation des postierEs.Gaël : procès reporté mais vigilance
La Poste est à nouveau mise en cause sur la souffrance au travail...
Dans la foulée de la conférence de presse initiée par SUD le 26 septembre dernier sur la souffrance au travail (voir l’Anticapitaliste n°353) et de la reprise par les médias de la situation à La Poste dans les jours suivants, huit cabinets d’expertise viennent d’envoyer une « lettre
En août dernier, une postière de Bellac est en arrêt maladie. Pour sa convalescence, en accord avec le médecin, elle rejoint sa famille et avertit sa hiérarchie de son changement d’adresse.
Le président de La Poste est clair : ses objectifs pour 2020 sont avant tout financiers. Ainsi, selon son plan stratégique, le chiffre d’affaire devrait s’établir à 30 milliards et les bénéfices à 2 milliards d’euros...
Depuis quelques semaines, la souffrance au travail à La Poste est de nouveau sous le feu médiatique.
Les guichetierEs de trois bureaux de poste de Paris 13 (Jeanne-d’Arc, Patay et Rive-Gauche) sont en grève, à plus de 80 %, depuis le 7 septembre dernier à l’appel de Sud, CGT et FO.
Les guichetier-E-s de trois bureaux de poste du 13eme, appuyés par CGT, SUD et FO, en grève depuis 2 semaines. Un comité de soutien, auquel participe le NPA, qui a rassemblé plus de 1000 signatures d'usagers.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à La Poste