La Poste

Gaël doit continuer d’intervenir dans les centres et les bureaux : toutes et tous à Versailles le mercredi 12 décembre !


Personnels de l'éducation et postiers seront en grève le 24 novembre et feront cortège commun pendant une partie des manifestations prévues.
L’enjeu du 24 novembre où sont prévues deux grèves parallèles, à la Poste et dans l’Education, sera d’encourager, au-delà du refus de la casse des services publics, un mécontentement largement partagé et de faire entendre le besoin d’un mouvement d’ensemble.
Il aura fallu 24 jours de grève de la faim pour Sébastien et 26 jours de grève des quelques 30 facteurs martégaux pour que les agents du service public soient enfin écoutés et entendus par la direction de La Poste.
Après un passage au Sénat qui s’est achevé lundi, le projet de loi sur le changement de statut de La Poste devrait arriver fin novembre à l’Assemblée nationale. La résistance s’amplifie désormais, avec des appels clairs à la mobilisation.
La majorité de droite a voté cette nuit au Sénat le changement de statut de la Poste. Celui-ci ouvre la voie à la privatisation du service public postal contrairement aux mensonges véhiculés p arl'UMP.
La motion référendaire tendant à proposer au Président de la république de soumettre au référendum letexte de loi postale a été rejetée par les sénateurs lors de la session du 4 novembre 2009 à 184 voixcontre et 153 pour.
«Le travail est au coeur des enjeux essentiels de notre pays(...). Or, il y a aujourd'hui un vrai malaise dans beaucoup d'entreprises où le travail est trop souvent synonyme d'angoisse ou de malheur.
Depuis plus de 20 jours, près de 30 postiers sont en lutte à Martigues contre une réorganisation anti-sociale de leur travail. Des mesures disciplinaires sans précédents ont été la seule et unique réponse de la direction de la Poste.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à La Poste