La Poste

La semaine dernière, avec l’interpellation et la garde à vue de Gaël Quirante, La Poste a tenté de tétaniser les grévistes et de décapiter le syndicat SUD Poste 92. Les rassemblements du week-end, la solidarité qui s’est largement exprimée, a totalement déjoué cette manœuvre.

Le 24 septembre, les agents postiers de la distribution de Paris 10e ont fait reculer la direction de La Poste, après dix jours de grève reconductible.
À La Poste SA, les restructurations s’enchaînent dans tous les secteurs, entraînant casse de l’emploi (-40 000 en cinq ans) et aggravation sans précédent des conditions de travail. Face au rouleau compresseur, de nombreux postiers réagissent et il ne se passe pas une semaine sans une grève.
Après des mois de grève dans les bureaux de poste des Hauts-de-Seine, le bras de fer entre les grévistes et la direction continue. L’analyse de la stratégie répressive de la direction, associée aux exemples de grèves générales, permet d’envisager les suites du conflit.
Les facteurs des Hauts-de-Seine sont en grève depuis 63 jours contre les suppressions d’emploi et les réorganisations.
NANTERRE, 28 juin 2010 (AFP) - Le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) a fixé lundi à juin 2011 le procès de 16 postiers dont Olivier Besancenot, poursuivis pour "séquestration" après l'occupation de la direction départementale de La Poste, à Nanterre, le 10 mai.
 
Suite à la grève contre les réorganisations en cours à la Poste, contre le projet « facteur d'avenir » qui débouche sur des suppressions de poste, un accroissement de la charge de travail des postiers, 16 d'entre eux, dont des représntants de Sud et de la CGT Poste et Olivier Besa
À l’appel de SUD PTT, les personnels des trois bureaux de poste d’Aubagne (Bouches-du-Rhône) ont baissé le rideau, lundi 14 juin, pour dénoncer la dégradation du service public postal et de leurs conditions de travail.
Alors que les postiers des Hauts-de-Seine entament leur huitième semaine de grève, la direction de La Poste assigne seize d’entre eux au tribunal, en les accusant de séquestration.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à La Poste