La Poste

La semaine dernière, quatre postierEs du 92 étaient convoqués par une juge d’instruction du tribunal de Paris.

Après 24 jours de grève, les facteurs grévistes de Dardilly, Écully, Limonest et Champagne-au-Mont-d’Or (à quelques kilomètres de Lyon), ont repris le travail jeudi 14 avril.
Quelques semaines après une phase de médiatisation importante de l’impact désastreux des réorganisations dans la plus grande entreprise de France (trois reportages sur Canal +, TF1 et France 2) et à la suite de la victoire de grèves emblématiques comme celle de Marseille 2 (139 jours de grève
Depuis le 21 mars 2011, les postiers de Dardilly sont en grève illimitée. Ils protestent contre la réorganisation de leur centre et se battent contre la suppression de 3 postes.
L’ouverture à la concurrence dans le secteur du courrier, effective depuis le 1er janvier continue de faire des dégâts. Sous couvert de modernisation, les centres de tri sont réorganisés.
Gaël, représentant de SUD PTT 92, était sous le coup d’un licenciement après la grève du printemps 2010. Yann et Bertrand, également représentants de SUD, ont déjà écopé de 18 et 9 mois de mise à pied. Il y a peu, certains pensaient que SUD PTT 92 avait un pied dans la tombe...
Les postiers comme les personnels de justice sont en grève aujourd'hui, mardi 29 mars, et manifestent contre la politique de Sarkozy. Dans les deux cas, ils souffrent des conséquences d'une politique qui dégradent considérablement les conditions de travail.
Toutes les fédérations syndicales de la Poste appellent à une journée de grève nationale, le 29 mars. Il faut faire de cette journée un succès, un point de départ de la nécessaire convergence des  grèves locales.
A la Poste, l'année 2010 s'est achevée avec un profit de 550 millions mais aussi 11694 emplois en moins, qui s'ajoutent aux 50 000 suppressions d'emplois depuis 2003.
Après 139 jours de grève, les facteurs et les factrices du 2e arrondissement de Marseille ont repris leur tournée. Bien qu’il n’y ait eu pendant ce conflit aucune protestation collective contre leur grève, ils s’inquiétaient un peu. Comment allaient-ils être reçus ?

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à La Poste