La Poste

La semaine dernière, avec l’interpellation et la garde à vue de Gaël Quirante, La Poste a tenté de tétaniser les grévistes et de décapiter le syndicat SUD Poste 92. Les rassemblements du week-end, la solidarité qui s’est largement exprimée, a totalement déjoué cette manœuvre.

Samedi 1er octobre, les facteurs d’Échirolles (Isère) se sont installés devant leur bureau de poste de rattachement pour appeler la population à les soutenir. Belle journée, belle réussite.

Rentrée pourrie pour Olivier Besancenot. Comme si les difficultés de son Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) ne suffisaient pas, le postier a été condamné hier par le tribunal correctionnel de Nanterre pour «séquestration».

Condamné à 1.500 euros avec sursis pour une séquestration de cadres de La Poste, l'ancien candidat du NPA à la présidentielle dénonce une «machination».
NANTERRE, 5 sept 2011 (AFP) - Olivier Besancenot et dix autres postiers ont été condamnés lundi à une amende de 1.500 euros avec sursis pour avoir séquestré des cadres de la Poste lors d'une occupation musclée des locaux de l'entreprise à Nanterre en mai 2010.
Par Pauline TALAGRAND et Christine BERTRAND-NIELSEN
NANTERRE, 3 sept 2011 (AFP) - Le tribunal correctionnel de Nanterre rendra lundi sa décision dans le procès pour séquestration et entrave à la liberté du travail engagé contre Olivier Besancenot et 14 autres postiers après l'occupation de locaux de La Poste à Nanterre en mai 2010.
Les 16 postiers du 92, dont Olivier Besancenot, risquent de 5 à 10 ans de prison, suite aux réquisitions du procureur dans le procès qui s'est tenu en juin.
Depuis neuf semaines, les guichetiers du bureau de poste « Vitry Principal », soutenus par la CGT et SUD sont en grève le samedi ; seule une salariée travaille, le service est assuré partiellement par des cadres départementaux.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à La Poste