La Poste

Vendredi 20 juillet au matin, le député LREM de la circonscription de Boulogne, Gabriel Attal, a effectué une lamentable opération de communication.

Entretien. Le samedi 24 mars, notre camarade Gaël Quirante, secrétaire départemental de Sud Poste dans les Hauts-de-Seine (92), recevait un courrier recommandé lui signifiant que Muriel Pénicaud, ministre du Travail, autorisait son licenciem
Par un courrier recommandé en date du 20 mars, la Ministre du Travail autorise La Poste à licencier Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD Poste 92 et membre de la direction du NPA.
Dans les 7 prochains jours, d’ici le 20 mars, la ministre du Travail Muriel Pénicaud rendra un avis qui pourrait être le licenciement, bien que l’inspection du travail réitère son refus du licenciement (voir l’Anticapitaliste n°417).
Depuis le 9 janvier (près de 50 jours), les agentEs des bureaux de poste de Rennes Crimée, Colombier et le Gast sont en grève contre les projets de réorganisation du travail, de suppression d’emplois et de tournées (15 % en moins). 
Le procureur a décidé de suivre les conclusions du juge du TGI de Paris et renvoie La Poste en correctionnelle pour prêt de main-d’œuvre illicite et délit de marchandage. 
Le rassemblement du 6 février 2018 en soutien à Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD activités postales 92 a été un succès, avec plus de 200 personnes malgré les intempéries.
Un appel de soutien à Gaël Quirante et contre la répression du mouvement social. 
La Poste fait preuve d’un acharnement répressif particulièrement violent contre les postierEs combatifs : 10 ans de mises à pied cumulées ont été infligés contre les militantEs SUD et CGT en région parisienne entre 2012 et 2017.
Le 28 novembre, un reportage du 20 heures de France 2 (« Sous-traitance, la face cachée de La Poste »), dont nous conseillons d’ailleurs vivement le visionnage, jetait une

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à La Poste