La Poste

Vendredi 14 juin, en réponse à la rupture brutale des négociations par la direction, les grévistes et leurs soutiens ont occupé le siège national de La Poste.
C’est aux environs de 6h dimanche matin que notre camarade Gaël Quirante, membre du comité exécutif du NPA, secrétaire départemental de Sud Poste 92, a été arrêté chez lui par la police et placé en garde à vue, une garde à vue prolongée.
Communiqué du NPA. 
Dans la nuit du 14 au 15 juin, une centaine de postiers et postières et leurs soutiens ont investi le siège national de la Poste à Issy les Moulineaux. Au lieu de chercher à discuter avec les grévistes, la direction a préféré, comme d'habitude, faire appel à la police.
Depuis maintenant sept semaines, une grosse dizaine de facteurs et factrices d’un centre de distribution à Castanet, près de Toulouse, sont en grève contre une réorganisation imposée par la direction.
La semaine passée a une nouvelle fois été riche en actions pour les postiers et postières du 92. Il faut dire que les grévistes avaient besoin de remettre les pendules à l’heure…
Après plus d’un an de grève des postiers et postières du 92, la direction continue à faire patiner les négociations.
La semaine dernière, quatre postierEs du 92 étaient convoqués par une juge d’instruction du tribunal de Paris.
Le samedi 6 avril, les postières et postiers du 92 en grève « fêteront » leur 377e jour de grève… En attendant, malgré l’ouverture de négociations, la répression et les intimidations se poursuivent.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à La Poste