Théâtre : Fukushima work in progress... Une légende japonaise

Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

-A +A
Culture
idées

De Audrey Vernon.

Du 19 au 21 mai à 19 h 30 à l’Avant Seine, 88 rue Saint-Denis à Colombes (92). Prix unique : 8 euros

Après avoir malmené le capitalisme dans Comment épouser un milliardaire dont le texte vient de paraître chez Fayard, conté l’histoire de l’Oncle Karl dans Marx et Jenny, et parlé aux cœurs brisés dans Chagrin d’amour, la comédienne faussement ingénue Audrey Vernon revient avec sa dernière création, une piécette poético-écologique consacrée ni plus ni moins à la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011.

En digne représentante de Tepco, la compagnie propriétaire de la centrale, Audrey Vernon nous apprendra ce qui s’est passé heure après heure au sein de la centrale jusqu’à l’explosion fatale. Les racines de ce crime environnemental qui a causé 16 000 mortEs, dix fois plus de déplacéEs et des kilomètres carrés irradiés. Avec une politesse toute japonaise, la comédienne est là pour (faussement) rassurer les habitantEs. Pis, la décontamination est présentée comme une opportunité... pour les chômeurs ! C’est Xavier Mathieu, l’ex-leader des Conti devenu comédien de cinéma et désormais de théâtre, qui lui donne la réplique et la controverse. Enjoy !

LD