SPORT : idéologie, spectacle et marchandisation

Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

À peine l’Euro de football terminé, les regards se sont tournés vers la traditionnelle « grande boucle » du Tour de France cycliste. Et à peine celle-ci finie que pointe déjà du nez les Jeux olympiques de Rio dans quelques jours... Oui, sur les écrans mais aussi dans nos vies, le sport est omniprésent. Souvent méprisé comme beaucoup d’activités physiques ou manuelles, le sport est considéré comme tout à fait annexe, alors qu’il occupe pourtant une place importante dans les discussions et les emplois du temps des jeunes, scolarisés ou non, et des adultes.

Mais comme toujours, tout ce que touche le système capitaliste se transforme en or. Pour le meilleur de quelques-uns – sportifs professionnels, industriels... – et pour le pire de tous ! Course à la réussite, nationalisme, hooliganisme, marchandisation, dopage, corruption, l’actualité étale quasi quotidiennement les affres du « sport réel », bien loin de ses mythes et de ses valeurs tant vantées.

Mais est-ce que tout peut se réduire à cela ? Un autre sport serait-il possible ? Et comment ? Dans ce dossier d’été, nous avons modestement voulu ouvrir le débat et apporter une contribution, à travers différents articles thématiques et en ouvrant nos colonnes pour trois entretiens.

Une chose est sûre, c’est que quoi qu’il en soit, ces prochains mois, va y avoir du sport... Bonne lecture !

Manu Bichindaritz

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.