Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

Après son élection en Mai 2017, Macron proclamait sa grande ambition : « je veux que la France devienne une nation start-up », autrement dit un « Etat- entreprise » dirigé par des patrons et des actionnaires...

Les reculs que le gouvernement Macron tente d’imposer sont l’aboutissement brutal d’une longue succession d’attaques, stratégiquement opérées par le patronat pour obtenir la mise à bas du système de protection sociale issu des conquêtes du milieu du 20e siècle.

En 1986, face à une immense mobilisation de la jeunesse scolarisée, Alain Devaquet, ministre de l’enseignement supérieur de Chirac, dut remballer son projet de loi et démissionner.

Les tentatives pathétiques de Guillaume Pepy,  PDG de la SNCF, de relativiser les bons résultats 2017 de sa société, seraient risibles si elles ne résumaient pas l’énorme supercherie de l’Etat, dans son attaque contre ce service public.

Les lois sur l’immigration se succèdent en France à un rythme soutenu, ôtant à chaque fois un peu plus de droits aux personnes qui cherchent asile en France. Il faut faire du chiffre, montrer qu’on est ferme, qu’on reconduit à la frontière.

La question des classes sociales est à nouveau un peu passée de mode.

Avec l’ordonnance sur la « prévisibilité et la sécurisation des relations sociales », les patrons ont à leur disposition une palette d’outils pour gérer une force de travail de plus en large… et de moins en moins contraignante.

Créée en période de plein emploi par De Gaulle, volontairement exclue du reste de la protection sociale,  soixante ans après l’assurance-chômage se révèle incapable d’assurer l’indemnisation de l’ensemble des chômeurs.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.