Socialism 2015 à Chicago

Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

Comme chaque année depuis plus de vingt ans, ISO – International socialist organisation –, organisation marxiste révolutionnaire aux États-Unis, organisait durant quatre jours à Chicago, sa conférence de débats sur le socialisme. Une conférence rappelant nos universités d’été.

Cette année, du 2 au 5 juillet dernier, près de 1 500 personnes ont participé à cet événement politique de la gauche radicale nord-américaine. Quatre jours durant, les participants ont la possibilité de choisir parmi près de 150 ateliers où sont abordés tant les thèmes sociaux et politiques du moment – l’assassinat de Freddie Gray, jeune noir à Baltimore, Syriza, Podemos – que des questions théoriques sur la pensée de Marx, Lénine, Trotski ou Rosa Luxembourg, des présentations de figures historiques des mouvements d’émancipation, ou des débats sur les questions culturelles ou sociétales.

La librairie des éditions « Haymarket » – référence aux martyrs de Chicago du 4 mai 1886 à l’ origine du 1er mai –, avec un nombre impressionnant de publications de tout type, a une place centrale dans le déroulement des activités de la conférence.

Nouvelles pistes

Au travers ces débats, ces présentations, ces interventions ou questions de la salle, s’expriment les représentations d’une organisation vivante, à son échelle, en prise avec la réalité politique du moment, ouverte aux nouvelles questions de programme et de stratégie – comme l’environnement – et recherchant de nouvelles pistes pour les luttes de classes actuelles. Les camarades ont particulièrement insisté, en présentant leur intervention syndicale, sur les difficultés à résister à la remise en cause des conventions collectives et à la baisse des salaires dans l’industrie américaine. Ainsi, dans certaines entreprises, les salaires pour les nouveaux recrutés ont baissé de moitié, de 20 à 10 dollars l’heure.

Émotion et détermination dans la lutte se sont aussi manifestées dans la tenue d’un meeting contre les assassinats de jeunes Noirs, où les interventions des mères de jeunes abattus par la police ont fait vibrées la salle. Au-delà des interventions dans les explosions sociales que provoquent ces crimes, les camarades de l’ISO travaillent à essayer de construire un grand mouvement national pour faire cesser ces violences et meurtres policiers, ces injustices, et faire reconnaître les droits démocratiques et sociaux des Noirs, des jeunes en particulier.

Une organisation « internationalisée »

La conférence Socialism 2015 a aussi été un moment important d’échange et de discussion sur les expériences en Europe du Sud, et en particulier en Espagne et en Grèce. Invités par ISO pour cette conférence, nous avons animé ensemble des débats avec les camarades de l’ISO et du DEA grec, débats qui confirment des convergences dans l’approche des tâches des révolutionnaires dans la situation internationale. C’est en particulier le cas face à la situation grecque, dans le soutien à Syriza contre la troïka et la nécessité de renforcer l’aile radicale de ce mouvement pour assurer l’application des mesures contre l’austérité, ainsi que l’avancée dans une voie anticapitaliste.

En effet, ces débats ont montré, une organisation fortement « internationalisée », cherchant à s’informer et à comprendre l’actualité internationale. Il est vrai que les participants à la conférence attendaient passionnément les résultats du référendum grec qui se déroulaient en même temps. Mais plus substantiellement, l’internationalisme et l’internationalisation de l’intervention politique est une des conditions vitales pour résister et militer comme militant socialiste révolutionnaire aux USA.

Dans une situation difficile pour les travailleurs et les opprimés, face à l’offensive capitaliste néolibérale mondiale, cette conférence aura été des plus utile pour mieux se connaître et pour avancer dans la coopération des organisations de la gauche révolutionnaire aux USA et en Europe.

Olivier Besancenot et François Sabado

Enregistrements audio et vidéo des débats sur http://wearemany.org

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.