Invention/Design. Regards croisés

Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

Musée des Arts et Métiers (Paris) jusqu’au 6 mars 2016. 

Le métier de designer expliqué intelligemment et sensiblement par des designers de l’agence Sismo, autour de quatre idées forces : l’essentiel, l’audace, le contexte et la curiosité. Une exposition qui met en regard des objets devenus emblématiques et les inventions tirées du fonds du musée des Arts et Métiers.

Une réflexion intéressante sur l’évolution du métier de designer : du travail sur la matière, tel ce singulier rapprochement entre la chaise en tôle emboutie dessinée par Ron Arrad et les pièces fondues de la cocotte minute, à la maîtrise de l’immatérialité, technologie led et lampe en papier d’Issey Miyake, et jusqu’à la prochaine dématérialisation de l’objet vers les services de production créatifs...

Le design comme processus de création intégratif et réponse globale, souvent en rupture, à des contraintes de tous ordres : fonctionnelles, techniques et technologiques, sociales, culturelles et enfin, mais pas seulement, esthétiques.

Beau débat un peu franco-français entre l’ingénieur et le designer qui, à l’instar de celui entre  l’architecture et l’ingénierie, devrait questionner les pouvoirs publics sur la scission en France des formations scientifiques et artistiques héritée du 19e siècle.

Le design dans l’acception anglo-saxonne du terme, celle de la conception. À voir.

Ugo Clerico

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.