Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

La préparation du second congrès de Podemos, tenu du 10 au 12 février 2017, a mis à rude épreuve les nerfs de ceux et celles qui continuent, trois ans après qu’il a fait irruption en bousculant l’échiquier politique espagnol, à mettre leur espoir dans ce parti...

Il aura fallu une semaine de mouvements sociaux avant que les médias nationaux ne commencent à s’occuper de ce qui se passait en Guyane, qui est si connue de nos élites qu’un Macron peut en parler comme d’une... île.

Entretien. Nous avons rencontré Walid Attalah, représentant de l’Association des Palestiniens en France (APF) pour parler de la grève de la faim des prisonniers palestiniens démarrée il y a un mois.

Comment l’espoir, largement partagé au-delà des frontières nationales ou continentales, s’est-il (provisoirement) transformé en dépit voire en effroi ?

A l’occasion de la sortie récente du film « Le gang des Antillais », on a reparlé dans les médias du Bumidom, évoqué dans cette réalisation. Une histoire peu glorieuse pour l’impérialisme français et plus que méconnue en France, qu’il est bon de se remémorer.

Le 8 novembre, Clinton a obtenu la majorité des voix (54 %) des femmes. La répartition du vote féminin en fonction de la « race »...

Ennemi des femmes, des musulmans, des immigrés sans papiers, des Noirs et des Latinos, Trump est aussi le pourfendeur de toute mesure et de toute lutte écologique…

« Trump n’a pas seulement fait écho à la petite-bourgeoisie ou à la bourgeoisie américaine, voire à une partie du prolétariat en particulier blanc, il a, à sa façon, défini une orientation qui répond aux besoins impérialistes des USA et que partage une large fraction de l’establishment qu’il...

Désormais, ce sera « America First » (l’Amérique d’abord), a clamé Donald Trump lors de son discours d’investiture du 20 janvier.

Pages