Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

Cet article est composé d’extraits d’un ouvrage d’Isaac Johsua en préparation, intitulé La Révolution selon Karl Marx.

C’est en août 1873, sur le bateau qui l’emmenait en exil en Nouvelle-Calédonie que Louise Michel aurait découvert l’anarchie, grâce à une autre communarde, Nathalie Lemel.

Héroïsme des Parisiens, admiration de Marx, mais aussi critique sans concession... Il est vrai qu’avec 30 000 morts, cette première expérience de prise du pouvoir par la classe ouvrière méritait mieux qu’un panégyrique. C’est bien d’une défaite qu’il s’agit.

En 2008, sous le titre Inventer l’inconnu. Textes et correspondance autour de la Commune, les éditions La Fabrique ont publié des textes de Karl Marx – ainsi que des correspondances entre Marx et Engels – à propos de la Commune de Paris.

En juin 1871, quelques jours après la Semaine sanglante (près de 30 000 morts), Eugène Pottier, élu de la Commune, membre de la Première Internationale, poète, chansonnier et dessi­na­teur sur tissu, caché dans Paris avant de fuir à Londres, écrit ces lignes qui vont devenir incroyablement...

Eugène Varlin est né le 5 octobre 1839 en Seine-et-Marne, fils d’un journalier agricole. Il va à l’école jusqu’à 13 ans. Il entre en apprentissage chez un oncle relieur. Puis il travaille chez différents patrons où il acquiert une grande qualification. Le soir, après le travail, il lit.

« Ce n’est pas une miette de pain,

c’est la moisson du monde entier qu’il faut à la race humaine, sans exploiteur

et sans exploité. »

« La révolution sera la floraison

de l’humanité comme l’amour

Les femmes se sont investies dans la Commune de Paris à tous les niveaux. Issues de la bourgeoisie parfois, mais souvent simple femmes du peuple, elles participent de la prise des canons de Montmartre jusqu’à la Semaine sanglante à tous les épisodes de ces 72 jours.

Le conflit qui éclate lors de la Commune de Paris n’est pas celui de Paris contre le reste de la France incarné par Versailles. C’est un conflit entre la France rurale et la France urbaine où l’opposition républicaine radicale cherche à unir la bourgeoisie et les ouvriers.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.