La Révolution russe d’octobre 1917

Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

-A +A

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Histoire
idées

Léon Trotsky, L’esprit du temps, 2016, 21,50 euros. 

Ce livre est la réédition des cinq derniers chapitres de l’ouvrage de Trotsky écrit durant son exil de Prinkipo et publié en France entre 1933 et 1944, Histoire de la révolution russe1. Ces chapitres – L’art de insurrection, La prise de la capitale, La prise du Palais d’hiver, Insurrection d’Octobre, Le congrès de la dictature soviétique – sont centrés sur le point culminant de la révolution, celui de la conquête du pouvoir, octobre 1917.

Le livre de Trotsky demeure la plus importante contribution historique publiée sur la révolution. Il s’y combine le travail de l’historien, la plénitude de vue d’un marxiste, la compréhension vivante d’un de ses principaux acteurs dans une écriture passée maître dans l’art de saisir « le général et le particulier », l’abstrait et le concret, les événements dans leur détail et dans leurs perspectives historiques, « la logique du développement ».

« L’histoire de la révolution est pour nous, avant tout, le récit d’une irruption violente des masses dans le domaine où se règlent leurs propres destinées », écrit Trotsky dans sa préface elle aussi rééditée. Et c’est bien le souffle de cette irruption qu’il nous transmet et nous permet de comprendre, illustration pratique de la supériorité de « la méthode matérialiste ». Les masses sont le principal acteur, le héros du livre. « Derrière les événements, nous essayons de découvrir les modifications de la conscience collective ». Dans le chapitre sur l’insurrection, Trotsky aborde la question du rapport entre les soviets, le parti et les masses à travers la conquête du pouvoir, là où se concentrent les débats, voire les polémiques, sur l’autorité de la révolution et la démocratie la plus large. Là aussi où l’on peut le mieux comprendre le contenu du bolchevisme dans ses aspects contradictoires, un parti pour l’émancipation des travailleurs par eux-mêmes.

Une pensée révolutionnaire moderne

Ce livre est une première étape pour s’approprier la pensée d’un de ces militantEs qui consacrèrent toute leur vie consciente au combat intellectuel, politique, à la lutte d’idées pour l’émancipation humaine, le socialisme et le communisme. Ces femmes, ces hommes, se considéraient comme des militantEs professionnels au sens où leur métier, leur utilité sociale, étaient ce combat : participer à cette lutte de Titans pour que la classe ouvrière puisse selon l’expression de Marx « se constituer en classe dominante », rompre ses chaînes, conquérir la démocratie.

Cette pensée s’est forgée dans la lutte quotidienne, le combat politique, pratique, concret, engagé, qui interdit tout dogmatisme comme tout dilettantisme. Ces militantEs qui manièrent le fusil comme la plume, surent affronter la prison et l’exil sans craindre d’assumer leurs responsabilités de dirigeants pour devenir les premiers hommes d’État prolétariens. Et Trotsky fut de ceux qui surent avoir le courage, l’audace intellectuelle pour reprendre le chemin de la lutte clandestine, des prisons, de l’exil pour continuer le combat face à la dégénérescence bureaucratique stalinienne de l’État qu’ils avaient construit.

La puissance de leur œuvre reste, d’une certaine façon, malheureusement, inégalée, indispensable pour nourrir une pensée révolutionnaire moderne, aussi vivante et anti-­dogmatique que fut la leur. Ce livre est une introduction à la lecture du livre de Trotsky dans son intégralité, une invitation à un retour à l’ensemble de son œuvre.

Yvan Lemaitre

 

  • 1. Histoire de la révolution russe, Trotsky, Seuil, Points Essais, 1995.