Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

Impatience de masse et gauchisme politique dans la révolution. 

Par Julien Salingue. Le 5 juin 1967 au matin, les forces aériennes israéliennes mènent une attaque massive contre l’aviation égyptienne alors stationnée au sol : 80 % des appareils égyptiens sont détruits.

Les réponses à apporter aux revendications de la paysannerie et les moyens d’une alliance entre les ouvriers et les paysans pauvres et moyens figurent parmi les questions stratégiques et tactiques les plus complexes que la révolution russe a eu à affronter…

Le 4 avril 1917

Tous les dirigeants socialistes, de Jean-Christophe Cambadélis à Manuel Valls en passant par Benoît Hamon, sont d’accord entre eux : le PS d’Épinay est mort. La déroute de l’élection présidentielle acte de la fin d’un cycle, la « fin d’une histoire ».

Dans l’histoire du mouvement socialiste, le congrès d’Épinay (1971) constitue une césure essentielle dans la mesure où il permit de transformer la vieille SFIO à bout de souffle en un nouveau Parti socialiste (PS), lui donnant la force d’entraînement nécessaire pour le propulser en dix ans...

Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu président de la République. Les classes populaires, écrasées par 23 années de droite, rêvent de changements...

Lorsque Léon Blum, membre de la SFIO1, prend la présidence du Conseil en 1936, cela faisait quarante ans que les...

Le socialisme français ne s’est doté d’un parti unifié qu’en 1905, lorsque le congrès du Globe aboutit à la création de la Section française de l’internationale ouvrière (SFIO).

Pages