Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

Les Chèques postaux, entreprise où je travaille, en Mai 1968, depuis quatre ans, comprend dans ses trois centres 12 000 salariées, seulement des femmes, à l’exception des 500 hommes qui assurent le travail de nuit alors interdit aux femmes, 50 cadres supérieurs et 30 techniciens.

 

Lire en ligne

 

EDITORIAL

Tu as animé bon nombre de réunions sur Mai 68, organisées à l’initiative de différents comités NPA. Qu’en retiens-tu, qu’est-ce qui t’a éventuellement frappé dans les réactions ou apports des participant-e-s ?

En Italie, 68 fut à la fois un événement et un long processus. Il n’a pas duré quelques mois comme cela a été dit pour tenter de le dépouiller de tout lien avec « l’après ».

A Rouen, comme dans la plupart des villes de province, la révolte étudiante, puis la grève générale de mai-juin 1968 ont été rythmées par les événements parisiens.

« Les temps sont en train de changer (…) L’eau autour de vous commence à monter (…) Car le perdant d’aujourd’hui sera le gagnant de demain », chantait Bob Dylan en janvier 1964....

22 mars

Des étudiants occupent les locaux de la direction de la fac de Nanterre : ils exigent la libération d’un étudiant arrêté et le droit à l’expression politique.

3 mai

A en croire un certain nombre d’« anciens combattants » et les analyses déversées par les médias, Mai 68 aurait été une sorte de nettoyage de printemps du capitalisme. Eh bien non !

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.