Essai : ZAD partout. Zone à défendre à Notre-Dame-des-Landes

Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

Cet ouvrage est une œuvre en soutien à la lutte menée dans ce coin de bocage dont l’aménagement, différé depuis des décennies, est devenu un enjeu de pouvoir, symbole des choix aberrants qu’affectionnent les oligarchies qui nous gouvernent.
Un projet d’aéroport, inutile et odieux, imposé sans se soucier des réactions des habitantEs, qu’on prévoyait dociles et résignés et qui se sont révélés diablement combatifs. 
Un rêve de grandeur technocratique conçu pour rabougrir un peu plus le lien social, mais qui a suscité l’un des plus beaux élans de résistance anticapitaliste de ces dernières années.
Un lieu où se rencontrent la solidarité avec les paysans spoliés, l’amour pour la terre nourricière et la volonté d’en découdre avec les puissances mortifères qui asphyxient la planète.
Une forteresse végétale, assiégée par de pléthoriques forces de répression, qui est devenue une zone à défendre, mais aussi une zone à vivre, au fil d’un combat asymétrique.
Une friche où ont surgi d’étranges édifices, pleins de poésie, qui témoignent d’autres possibilités d’habitat que celle que dictent la logique marchande et la standardisation autoritaire.
Une lutte qui a su se préserver des récupérations politiques ou médiatiques, sans pour autant s’aliéner les soutiens ou les sympathies que lui valent son importance et sa portée.
Ce recueil de textes et d’images en provenance de la ZAD a été compilé pour saluer les femmes et les hommes, qui en criant « stop ! » à l’aéroport et à son monde, ont exploré un mode d’organisation sociale, horizontal et collectif. C’est un témoignage de solidarité autant qu’un document pour servir à l’histoire de la résistance à l’ignominie marchande et un acte de solidarité au profit de l’association de défense des habitants « Vivre sans aéroport ».

JPP

Essai : ZAD partout. Zone à défendre à Notre-Dame-des-Landes 
Éditions l'Insomniaque, 15 euros

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.